6.5/10

Agone - Le Bestiaire

Un supplément très correct, sans doute moins indispensable que d'autres, qui permettra malgré tout d'étoffer l'univers d'Agone.

Bon c'était entendu, l'exotisme et la féerie sont deux des nombreuses facettes d'Agone. La sortie d'un Bestiaire ne nous surprend donc pas. Il faut quand même voir que le bestiaire, mythe du jeu de rôle à lui tout seul, traîne une sacré réputation de remplissage de feuilles de chou pour à peine quelques caouettes (bonjour ADD). Mais mettons-nous au travail : déjà un bon point pour le Bestiaire, la couverture est superbe. Franck Achard et Julien Delval sont pour beaucoup dans l'ambiance si particulière d'Agone. Puis... on parcourt le supplément, on arrive à la dernière page et c'est fini. Et force est de constater que ce supplément n'est pas indispensable.

Sous de très belles illustrations mais qui auraient pu être plus nombreuses, environ 80 créatures nous sont décrites, réparties entre la faune, la flore, les Excellences et les Merveilles (créatures remontant à la Flamboyance), créatures de l'Ombre, Corrompus et Aberrations... créatures que votre Eminence Grise, avec son petit esprit, aurait eu peine à créer.

Un background est développé autour de chaque créature, de sorte que ce supplément fourmille (normal pour un bestiaire) de débuts de piste pour scénarios, pour ambiances, et pour PNJ. Le scénario qui ponctue le supplément (Recueil de Flammes) est correct. Le Bestiaire, s'il n'est pas indispensable, donnera néanmoins une belle densité à l'oeuvre de votre Eminence Grise.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques