9/10

aventuriers du rail (Les)

On trouve aujourd'hui majoritairement trois types de jeux : les jeux de questions (comme l'inusable Trivial Pursuit), les jeux de cartes (comme « citadelle » et « madame est servie » ), et les jeux de plateaux. Les aventuriers du rail fait partie de cette dernière catégorie, tout comme l'excellent « colons de katane ».

Des choses simples pour des gens... qui veulent s'amuser

Comme tous les bons jeux grand public, les règles des aventuriers du rail sont rapides à assimiler. Le plateau de jeu représente l'Europe de la fin des années 1800, avec seulement quelques grandes villes. Entre ces villes, il y a des rails de couleur. Le but est de venir poser ses wagons sur ces rails de manière à compléter des missions (une mission consiste à relier deux villes plus ou moins éloignées par un même train). Le jeu s'arrête lorsque l'un des joueurs a posé tous ses wagons (ou presque, mais il est inutile de rentrer dans les détails ici). Pour pouvoir poser des wagons sur des rails d'une certaine couleur, il faut payer un coût, égal à la longueur des rails que l'on veut occuper, avec des cartes de la couleur de ces rails. Ces cartes sont piochées pendant le jeu, car pour chaque tour on doit choisir si on va poser des wagons ou bien piocher des cartes.
Une fois la partie terminée, on compte les points : ceux rapportés par les missions et ceux rapportés par le nombre de wagons posés. Sur ce dernier point, il faut savoir que plus un tronçon est long, plus il rapporte de points. Par exemple, un tronçon de deux wagons rapporte 2 points, mais un de 7 wagons en rapporte 15. Et les deux se compensent assez bien. Il n'est pas rare de voir un joueur dernier après le décompte du nombre wagons passer premier une fois les missions prisent en compte.
Et c'est tout.

A la seule vue du principe du jeu, on se demande bien en quoi le jeu mérite une telle note. En fait, ce jeu est stressant. Les rails reliant des villes ne sont pas nombreux, et il faut bien souvent se battre pour pouvoir poser ses wagons sur le tout petit tronçon sans lequel vous ne pourrez pas finir votre mission. Enfin... Se battre est un bien grand mot. Disons plutôt que pendant le tour où vous comptez installer vos wagons, vous stressez, vous priez, et vous menacez les autres joueurs, en espérant qu'aucun d'entre eux ne prendra votre place.
Les nouveaux joueurs stressent en espérant. Les joueurs aguerris essaient de deviner quelles sont les missions des adversaires pour tenter de prévoir leurs coups et stressent quand ils s'aperçoivent qu'ils se sont trompés depuis le début.

Certaines personnes un peu blasées par les jeux de sociétés (dont je fais partie) diront qu'il suffit d'être un peu détaché du jeu pour ne rien ressentir. Mais ils se trompent. Le seul moment où l'on sait qui a gagné, c'est à la fin du jeu, après le décompte des points. A aucun moment dans la partie on ne peut savoir qui mène la danse, qui est loin derrière. Le suspense dure jusqu'au bout. Jusqu'au décompte des points. Car ce n'est pas souvent le joueur qui a posé tous ses wagons qui gagne. Comme dit plus haut, le système de point est très bien pensé et le nom du gagnant n'est vraiment connu qu'à la toute fin.

On cherche encore des défauts

Une des craintes que l'on pourrait avoir à propos de ce jeu, c'est son apparent manque de diversité. Les missions ne sont pas en nombre infini, et à force de jouer, on les connaît toutes. Et la nouveauté disparaît. Mais à ce stade, la stratégie apparaît : en connaissant les missions, on tente de prévoir les coups des autres joueurs, on tente de bloquer leur progression (en posant par exemple des wagons sur les tronçons évoqués plus haut), on tente de marchander les trajets (en faisant des pactes de non-agression - mais pour être franc, ça ne marche jamais) ... Le jeu prend alors une toute autre dimension, et on devient véritablement accroc.

Heureusement, il n'existe pas qu'une seule technique pour gagner. Ceux qui vous diront le contraire ne sont que des vantards, qu'il sera relativement facile de battre en employant une stratégie différente de la leur. D'ailleurs, on remarque que dans une partie, le vainqueur est souvent celui qui a adopté un style de jeu non utilisé par les autres joueurs. Je ne détaillerai pas ici les « techniques » que j'ai pu observer pour ne pas gâcher votre découverte du jeu, mais sachez que l'on peur vraiment adopter des stratégies très différentes.

L'autre crainte vient d'un problème récurrent de ce genre de jeux : la durée des parties. Habituellement, se mettre à un jeu de société signifie passer au moins une heure et demie à une table. Cela signifie aussi de longues minutes passées à se regarder dans le blanc des yeux en attendant qu'un joueur se décide. Cela signifie ne pas faire de revanche ou de belle parce que « ça prendrait trop longtemps » et ce en dépit de votre envie de battre votre copain/mari/frère/père (rayez les mentions inutiles et utilisez le féminin si nécessaire) qui ne vous a gagné que de deux malheureux points.
Ici, il n'en est rien. A part la première qui est toujours un peu longue, les parties se terminent toujours assez rapidement en une demi-heure à quarante cinq minutes environ. On n'hésite donc pas à sortir le jeu pour le café par exemple, dès que l'on a une petite heure à tuer.

Quand y'en a plus, y'en a encore

Et pour tous ceux que l'Europe à fini par lasser, on trouve une extension, ou plutôt une deuxième version des aventuriers du rail, qui prend place au nouveau monde. A vous la conquête de l'Ouest, l'exploration du Canada et la ruée vers l'or. Mais si vous achetez cette version, ce sera moins par lassitude de l'ancienne que par envie de continuer à ce jeu.
Les fans pourront aussi regarder une toute nouvelle version, qui apporte de vrais changements au jeu. Malheureusement, je n'ai pas encore pu y jouer, mais le jeu semble gagner en profondeur et en complexité.

Les aventuriers du rail est un jeu génial, et le mot n'est pas trop fort. Il est si bien que de nombreux fans ont créé des cartes plus « locales » pour continuer à jouer. On trouve ainsi des plans de Lyon, mais aussi celle de Belgique. Vous trouverez sur le coté les liens pour ces cartes à faire soit même.

Pour les heureux possesseurs d'un accès à Internet, et je sais qu'ils sont nombreux à nous lire, sachez que l'on peut jouer aux aventuriers du rail sur Internet, via un site dédié. Une applet java se lance, et on peut jouer, que l'on possède le jeu ou non. Mais si vous l'achetez, vous pourrez entrer votre pseudo pour apparaître dans le classement des joueurs qui se constitue en ligne. Et croyez-moi, arriver dans les 1000 premiers n'est pas une chose facile, surtout si on ne dispose pas de beaucoup de temps devant soi.
Mais ne vous y trompez pas ! Entre la version numérique et la version plus matérielle, il y a un monde : celui de la convivialité. Il serait faux de croire que l'on s'amuse autant sur Internet qu'autour d'une table. Les aventuriers du rail est un jeu de société, et ce n'est pas pour rien.

Au passage et en guise de conclusion, vous serez heureux d'apprendre que je ne suis pas le seul à penser beaucoup de bien de ce jeu, puisqu'il se vend très très bien, et qu'il a recu beaucoup de récompenses.
Alors n'hésitez pas, foncez vous l'acheter.

A propos de l'auteur

    22 commentaires

    • kenji

      27/05/2006 à 20h51

      Répondre

      Je viens de l'acheter, je vais le tester ce soir avec ma copine, j'espere qu'il est bien à 2. D'ailleurs s'il y a des gens de Toulouse qui veulent jouer , y a pas de soucis, plus on est de fou plus on rit

    • kou4k

      28/05/2006 à 17h29

      Répondre

      "les aventuriers du rail" est un excellent jeu de plateau, existant en plusieurs langues...

    • Kei

      28/05/2006 à 17h34

      Répondre



      Mais je crois bien qu'il y a une petite erreur...

      Toute petite...

      Les rails du jeu ne sont pas toujours blancs

    • Kei

      31/10/2006 à 14h25

      Répondre

      Je ne pouvais pas ne pas venir m'en vanter ici. Je viens d'arriver au score mémorable de 238 points à la version Lyonnaise du jeu.

      Faites mieux

    • Igor

      02/11/2006 à 12h45

      Répondre

      kenji a dit :
      Je viens de l'acheter, je vais le tester ce soir avec ma copine, j'espere qu'il est bien à 2. D'ailleurs s'il y a des gens de Toulouse qui veulent jouer , y a pas de soucis, plus on est de fou plus on rit


      Le jeu est un peu meilleur à trois ou quatre. A deux c'est sympas mais c'est une technique tout differente.

      Pour la carte de Lyon: elle est beaucoup moins sympas que l'europe ou que les Etats-Unis parce qu'elle est un peu petite et très facile (la preuve: Kei a fait 239 poits )

    • Kei

      02/11/2006 à 14h47

      Répondre

      Pfff... ces insinuations, je vous jure. La jeunesse n'a aucun respect pour ses aînés.

      Par contre, c'est vrai que c'est beaucoup plus facile, et bien moins bien équilibré. Les cartes officielles sont bien mieux faites.

    • GroFlo

      09/11/2006 à 15h07

      Répondre

      Ca faisait longtemps que j'en entendais parler, et toujours en bien. Mon entourage n'étant pas spécialement fan des jeux de plateau plus complexes et plus "guerriers", il me semblait être un compromis idéal.

      Je pense donc que je vais finir par l'acheter, surtout s'il est jouable à deux d'ailleurs.

      Merci pour cette critique.

    • Kei

      09/11/2006 à 21h35

      Répondre

      Attention, il prend vraiment tout son potentiel à 3 ou 4, même si à deux ca reste très fun.

      Mais je reste quand même persuadé qu'il s'agit du meilleur jeu auquel j'ai pu jouer depuis les colons de Catane

    • GroFlo

      09/11/2006 à 22h11

      Répondre

      Oui oui j'ai bien compris, et si je l'achète, c'est pour y jouer à 3 ou 4, mais il m'arrive fréquemment d'être juste avec ma copine, et avec qui je dois pouvoir faire quelques parties.

    • Djak

      09/11/2006 à 22h25

      Répondre

      essaie mon petit le je caylus

    • GroFlo

      09/11/2006 à 22h58

      Répondre

      Djak a dit :
      essaie mon petit le je caylus


      Euh c'est normal que je comprenne pas ce que tu dis ?

    • Anonyme

      09/11/2006 à 23h20

      Répondre

      GroFlo a dit :
      essaie mon petit le je caylus


      Euh c'est normal que je comprenne pas ce que tu dis ?

      C'est normal. C'est Djak.

    • Guillaume

      10/11/2006 à 00h27

      Répondre

      Caylus est un jeu de société où l'on construit une ville autour d'un chateau.

    • GroFlo

      10/11/2006 à 00h39

      Répondre

      Ah d'accord !
      Je comprends mieux du coup, quand j'ai un traducteur à portée de main

      Merci. J'irai me renseigner, c'est étrange, j'en ai jamais entendu parler

    • Aen

      11/11/2006 à 17h09

      Répondre

      Chronique dessus un de ces jours

    • Anonyme

      30/05/2007 à 08h34

      Répondre

      Les Aventuriers du Rail U.S.A. est beaucoup mieux à 2 même si à 4 il est bien aussi.

      Par contre, il est pas terrible à 3 ou 5 joueurs.

      Pour y trouver un autre aspect du jeu lisez ceci :

      http://lesaventuriersdujeubelgique.over-blog.com/article-5100699.html

    • Maat

      09/12/2011 à 14h02

      Répondre

      A noter la sortie d'une nouvelle carte (Inde) http://jeux-societe.krinein.com/aventur ... -4230.html

    • naweug

      09/12/2011 à 14h15

      Répondre

      Joué qu'une fois à ce jeu, vraiment pas accroché ! Je lui préfère Chicago express, même si je le trouve limité et pas hyper fun non plus.

    • Maat

      09/12/2011 à 14h18

      Répondre

      Ben moi je trouve que parmi les jeux passerelle c'est un des meilleurs...
      Je m'éclate à prévoir mon plus long chemin, à trouver la meilleure combinaison de destinations possibles.
      Mais après, il est limité, c'est sûr.

    • Aen

      09/12/2011 à 20h23

      Répondre

      Rien à voir Chicago Express ceci dit en style de jeu.

      Mais je préfère aussi

    • Maat

      10/12/2011 à 01h08

      Répondre

      Aen a dit :
      Rien à voir Chicago Express ceci dit en style de jeu.


      J'osais pas le dire

    • naweug

      10/12/2011 à 10h01

      Répondre

      Ca reste un jeu de train

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

    Rubriques