8.5/10

Blood Bowl Team Manager

Essai transformé pour cette adaptation sous forme de jeu de cartes du célèbre jeu de plateau et jeu vidéo qu’est Blood Bowl. L’ambiance « ballon et viscères » est bien présente et les mécanismes sont biens vus et intéressants, surtout à plusieurs. Préparez les crampons : ça va saigner !!!

JM : Amis téléspectateurs et fans de sport bonsoir et bienvenus sur TV - Krinein pour cette finale de Blood Bowl qui opposera ce soir l'équipe des Reikland Reavers à celle des Chaos All-Stars. Alors mon cher Thierry, vous êtes avec nous ce soir exceptionnellement pour commenter ce match. Mais c'est, je crois, la première fois que vous assistez à un match de Blood Bowl ?


Griff Oberwald : une des Stars
des Humains
T
 : Oui mon p'tit Jean-Mimi et quand on voit ce qu'est devenu le sport en ce moment, on se dit qu'ils ont certainement bien fait. Légaliser la triche, le dopage, la violence et la corruption était certainement la chose la plus logique à faire.

JM : Tout à fait Thierry, tout à fait, mais Blood Bowl, c'est aussi le sport le plus populaire du Vieux Monde et ce pour une raison très simple : c'est le plus violent. Car à part dans ce sport-là, où pouvez-vous voir un Minotaure balancer un Gobelin, un Skaven dévorer son adversaire, ou bien encore un Ogre écraser toute la ligne adverse ?

T : N'y avait-il pas également une histoire de ballon, mon p'tit Jean-Mimi ?

JM : Tout à fait Thierry, mais qui s'en soucie !? Il me semble qu'un petit rappel des règles vous serait utile pour mieux comprendre ce qu'il va se passer ce soir.


Un joueur de base du chaos
T
 : Ah ce ne serait pas de refus mon p'tit Jean-Mimi parce que là, je pédale un peu dans la bouse de Troll, si vous me permettez l'expression. Et la première question que je me pose c'est, le Coureur Nain, là, il prend la pose ou bien il demande un grog ?

JM : Le connaissant, c'est probablement les deux ! Alors dans Blood Bowl, chaque joueur incarne un manager, dirigeant une équipe parmi les six disponibles tout au long de la saison de la ligue (à choisir entre les Humains, les Elfes Sylvains, les Nains, les Skavens, les Orques et le Chaos). Le gagnant est celui qui a réussi à accumuler le plus de fans, ce qui est logique puisque ce sont eux qui vont rapporter de l'argent à l'équipe. Durant cette saison, les managers auront la possibilité d'améliorer leur équipe en recrutant des Stars légendaires comme l'Orque Ecraz'Face, le Nain Barik Tirloin ou bien encore Mord-Mord le Skaven. Ils auront également la possibilité d'embaucher des apothicaires, assistants et autres guérisseurs, ainsi que des pouvoirs spéciaux.


Un Temps Forts qui va rapporter
beaucoup de fans au vainqueur
T
 : Alors mon p'tit Jean-Mimi, je sais que les Skavens sont hyper sexy avec leurs yeux rouges et leur filet de bave au coin des lèvres, et qu'ils doivent avoir naturellement de nombreux fans, mais je suppose qu'il y a d'autres moyens pour gagner des fans ?

JM : En effet Thierry. Chaque semaine se décompose en un certain nombre de Temps Forts. Et les joueurs s'affrontent autour de ces Temps Forts de match. L'équipe qui réussira à s'imposer lors de ces moments-là gagnera de nombreux fans (plus d'éventuelles autres primes), ce qui est l'objectif de tout bon manager.

T : Et concrètement comment ça s'organise ?

JM : Et bien chacune des cinq semaines s'articule en trois temps. Tout d'abord, les managers sélectionnent dans leur deck les joueurs qui vont participer, ainsi que les différents Temps Forts et les primes qui vont lui être associées. Ensuite, c'est le match à proprement parler. C'est le cœur du jeu et, lors de cette phase, les équipes s'affrontent les unes contre les autres dans des matchs en un contre un. Enfin, après avoir dégagé le terrain de tous les cadavres et membres éparpillés restants, on détermine le vainqueur (c'est-à-dire celui qui possède la puissance la plus élevée), ainsi que les fans et primes qu'il reçoit. Normalement, plus une équipe remporte de matchs, plus elle s'améliore et plus elle accumule de fans. Je dis bien « normalement » car le perdant reçoit toujours quand même une petite prime. De temps en temps a lieu un Tournoi qui, lui, autorise toutes les équipes à participer. Autant dire que lors de ces événements, les fans sont au rendez-vous pour le vainqueur (les blessés et les morts aussi d'ailleurs…)


Les Skavens misent beaucoup
sur les passes
T
 : Alors là, excusez-moi mon p'tit Jean-Mimi, mais ça n'a pas l'air bien intellectuel comme sport. Surtout si l'on en juge par ce que notre ami Cass Crâne est en train de faire à son adversaire. J'ai l'impression qu'il n'aura plus jamais besoin de cure-dents de sa vie.

JM : Oula Thierry, ne jugez pas trop vite. Tenez, on dirait que l'arbitre a quelque chose à redire lui aussi sur cette action. Et oui, il sort un carton rouge et… ohhh, ouch ! Ne vous inquiétez pas… il reste d'autres arbitres. Pour en revenir à votre question, ce n'est pas parce que l'attitude des joueurs est bourrine et basique que le travail du manager l'est aussi. Au contraire, car même si la chance est bien sûr présente par le tirage des cartes, le manager aura de réels dilemmes dans le choix de placement de ses joueurs. Doit-il utiliser ses meilleurs joueurs dès le début pour décourager l'adversaire ? Doit-il concentrer ses joueurs sur peu de Temps Forts pour maximiser ses chances de remporter des mises, en prenant le risque de laisser des victoires faciles à l'adversaire ? Doit-il plutôt viser des Temps Forts qui vont lui rapporter des fans supplémentaires, ou bien ceux qui vont lui permettre d'améliorer son équipe ? Doit-il utiliser ou non les compétences spéciales de ses joueurs ? Autant de questions qui le feront hésiter de nombreuses minutes avant d'envoyer ses joueurs au casse-pipe.


Un joueur Nain avec une bière
à la main : tout est normal...
T
 : Des compétences spéciales… Ah mais je me disais bien aussi que certains joueurs faisaient des trucs bizarres comme ce Blitzeur Orque par exemple : il peut toujours dire qu'il a une attelle au bras, mais pour moi c'est une arme à feu !

JM : En effet Thierry. La plupart des joueurs possèdent des compétences spéciales. Il en existe quatre de base, communes à beaucoup de joueurs. Le Sprint permet de piocher une carte Joueur supplémentaire à la place d'un autre. La Passe  permet de récupérer le ballon lorsqu'il est sur le terrain, voire même dans les mains de l'adversaire (eh oui car au cas où vous l'auriez oublié, le but dans Blood Bowl est de démolir l'adversaire, mais aussi de temps en temps de marquer des buts). Le Tacle permet de tenter de mettre un joueur adverse à terre, et donc de réduire sa puissance et d'annuler ses compétences spéciales. Et enfin, la Triche qui est, au contraire des autres compétences, obligatoire, permet de tenter de gagner des fans ou de la puissance supplémentaire. Mais attention, même si l'arbitre est un couard corrompu, il lui arrive de temps en temps d'expulser un joueur d'un match s'il le prend en flagrant délit de triche. En plus de ces compétences communes, les joueurs les plus puissants disposent de plus d'une quinzaine de capacités propres allant de la simple Esquive jusqu'au Lancer de coéquipier et autre Écrasement. Bien évidemment chaque équipe est plus ou moins spécialisée. Ainsi les Nains sont les experts du Tacle, les Elfes, les champions du Sprint, les Skavens, les rois de la Passe et les Orques et le Chaos trichent et taclent à tout va.


La configuration du jeu
T
 : Et vous avez oublié les Humains mon p'tit Jean-Mimi : ils sont comment les Humains, ils sont…

JM : Faibles, Thierry, faibles…

T : Vous faites magnifiquement bien la transition par rapport à la question que je me posais en voyant notre ami Lanceur Humain se faire arracher, non pas le ballon, mais les viscères : n'y a-t-il pas un certain déséquilibre entre les équipes ?


Ce joueur Orque avait une
petite faim...
JM
: Et bien c'est assez difficile à dire car entre la puissance d'un joueur, ses capacités spéciales et ses compétences, cela fait beaucoup de paramètres, mais j'aurais tendance à dire que oui. Les Humains paraissent bien chétifs par rapport aux Skavens et aux Chaos par exemple. Mais il est vrai que les manières de jouer (et donc de gagner) sont plutôt différentes. Enfin, il ne faut pas oublier que le but du jeu est d'avoir plus de fans que l'adversaire et non pas d'être le plus puissant sur le terrain. Ainsi même si une équipe parait désavantagée, elle peut tout de même se rattraper en enrôlant des Stars puissantes qui viendront compenser ses faiblesses ainsi qu'en recrutant du staff et en gagnant des tactiques pour son équipe qui lui octroieront bien souvent des fans supplémentaires sous conditions.

T : Alors, mon p'tit Jean-Mimi, vous me parlez depuis tout à l'heure de joueurs avec des capacités spéciales, des compétences, des cartes d'amélioration d'encadrement et d'équipes. Avec six joueurs pour chacun des cinq matchs, est-ce que l'on ne s'y perd pas un peu… ?


Le fameux tournoi du Blood Bowl
JM
: Tout à fait Thierry, vous touchez un point sensible. En raison de la multiplicité des cartes, des effets et de la manière d'agencer les cartes (les cartes joueurs s'empilent les unes sur les autres, cachant les effets potentiels), il peut être possible d'oublier d'activer certaines capacités, surtout en fin de match où les cartes se multiplient et lorsque…

T : Mon p'tit Jean-Mimi, permettez-moi de vous couper quelques secondes pour compatir avec ce pauvre Receveur Elfe qui est en train de chercher ses dents sur le terrain depuis tout à l'heure, alors que nous sommes à quelques minutes de la fin du match. Le score est très serré d'ailleurs et j'ai l'impression que c'est toujours un peu le cas… ?

JM : Oui, Thierry. Cela se joue en général vraiment à quelques fans près. Il est d'ailleurs à noter que le dernier à jouer peut être légèrement avantagé car il est sûr de ne pas voir un adversaire surenchérir sur lui en terme de puissance. Il est donc plus apte que les autres à remporter un Temps Fort. Mais comme les managers changent de place à tour de rôle, cela s'équilibre tout de même un peu sur une partie entière. D'où l'intérêt de ne pas oublier d'activer ses cartes aux bons moments, de bien choisir les Temps Forts sur lesquels vous voulez faire intervenir vos joueurs, de tricher un maximum, de renforcer un maximum votre équipe avec des Stars et des améliorations et de démolir un maximum l'équipe adverse.


Un placement des joueurs autour d'un Temps
Fort
T
 : Tiens d'ailleurs, à propos de Stars : est-ce bien logique de voir évoluer une star Elfe chez l'équipe des Nains… ? Certains diraient que c'est sale…

JM : Certes non Thierry, cela peut prêter à confusion et est un peu incohérent je vous l'accorde. Les plus tatillons autoriseront donc une petite entorse au règlement à ce sujet-là s'ils le désirent.


Avec un nom comme ça,
normal qu'il y ait des "morts"...
T
 : Ah parce qu'il y a un règlement ? J'avais l'impression que les joueurs arrivaient juste sur le terrain et se tapaient dessus…

JM : Et bien non Thierry : comme dans tout bon jeu qui se respecte, il y a un règlement. Et d'ailleurs ce dernier manque des fois un peu de clarté, notamment à cause de la confusion permanente dans l'emploi du mot « joueur » qui fait référence ici aux joueurs sur le terrain et non aux managers. Ce mot prête à confusion surtout dans certains cas de capacités spéciales. De même, il est dommage de ne pas avoir plus d'exemples notamment lors des phases de match où un certains nombres de questions et de cas particuliers se posent. Espérons qu'une FAQ voit bientôt le jour…

T : Et bien mon p'tit Jean-Mimi, à vous écouter, on a l'impression que ce match de Blood Bowl ne vous plaît guère.

JM : Oula, non détrompez-vous Thierry, je pointais juste du doigt certains aspects du jeu qui auraient pu être améliorés mais l'ensemble reste fort agréable. L'ambiance du jeu est démentielle et le thème est très fort. Blood Bowl existe depuis 1986 et a toujours été un jeu de plateau. Arriver à le transformer en un jeu de cartes, tout en conservant son ambiance si particulière, est tout bonnement exaltant pour le fan de la première heure que je suis. Il y a de la stratégie, de la chance, du fun, des boyaux qui giclent et une belle montée en puissance des équipes qui se ressent bien sur le terrain. Alors, même si au final  le ballon est un peu relégué au second rang, Blood Bowl reste du très bon divertissement.


Les Elfes sont les champions 
de la vitesse
T
 : Et bien, mon p'tit Jean-Mimi, merci de m'avoir fait découvrir ce sport que je ne connaissais pas et je souhaite à tous ces pleurnichards des terrains de football d'en prendre de la graine. On devrait les mettre sur un terrain de Blood Bowl face à une équipe d'Orques : au moins ils se rouleraient par terre pour quelque chose. Ah mais je crois que le temps de jeu touche à sa fin, et pourtant nos amis Orques continuent d'assommer leurs adversaires. Mais où est donc passé cet arbitre pour sonner la fin du match?!

JM : Hmm : avec tout cet or dans sa poche, je doute qu'il ait encore de la place pour un sifflet, Thierry !

A propos de l'auteur

    3 commentaires

    • Plax

      26/01/2012 à 12h04

      Répondre

      Ca a l'air stylé !!http://jeux-societe.krinein.com/blood-b ... 18058.html

    • GrandPoil

      26/01/2012 à 12h29

      Répondre

      Fan de Blood Bowl, mais un peu déçu par cette version carte! rien ne vaut un bon vieux plateau, ou le jeu sortie sur PC (en tour par tour, pas en temps réel, beurk) !

    • Akashinai

      26/01/2012 à 13h18

      Répondre

      Je l'ai chez moi, et je dois avoué que je m'y amuse bien. Pour les stars nous on le joue comme ça "Si quand on pioche on a ni stars de sa race ni mercenaire, alors on défausse tout!"

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

    Rubriques