7.5/10

Cargo noir, sombre commerce

Dans l'univers d'un film noir des années 50, envoyez vos bateaux dans des ports de commerce, misez de l'argent pour acquérir des denrées de contrebande, enchérissez pour emporter le morceau, et échangez ces biens mal acquis contre des cartes victoire qui vous permettront de vaincre vos concurrents.

Une petite bande annonce pour vous mettre dans le bain, dans l'ambiance du jeu, car ce qu'on perçoit dès le premier contact avec la boîte c'est l'atmosphère (les bandits ont vraiment la gueule de l'emploi) que la qualité du produit dégage et permet au joueur de se plonger dans l'ambiance mafieuse années 50. Les images de ce film sont issues du jeu, vous vous ferez ainsi une idée de la qualité des graphismes...

Un matériel d'une indéniable beauté

Je sais que c'est un peu une lapalissade de dire que le matériel de jeu est d'une excellente qualité, car Days of Wonder nous a habitués à présenter des jeux avec un matériel soigné, mais ce serait injuste de ne pas le souligner encore. Ici, tout est beau et contribue à donner à l'acquéreur un sentiment de satisfaction lors de l'ouverture de la boîte et de l'utilisation du jeu. Attardons nous sur le système de plateaux : l'espace de jeu est défini par neuf zones représentant des ports. Au lieu de tout mettre sur un plateau unique, chaque port est imprimé sur un carton indépendant. Passée la première surprise un peu négative en pensant que c'est de la complication inutile, on se rend vite compte qu'en fait il s'agit de quelque chose de très bien pensé. En effet, selon que vous jouerez à 2, 3, 4 ou 5 joueurs, certains ports seront fermés et donc retournés, le verso ne matérialisant plus les espaces consacrés aux marchandises du recto. Les grosses pièces de monnaie semblent démesurées mais, là encore, il y a une raison : les petits cargos représentant la flotte commerciale des joueurs doivent être disposés SUR un tas de ces pièces, leur taille permet donc une certaine stabilité des édifices sur le plateau.



Les plateaux et le matériel de jeu

Des règles qui se veulent accessibles mais...

La présentation des règles condensées en un livret de quatre feuilles avec une écriture claire et des petits paragraphes laisse dans un premier temps penser que tout va être limpide et facile à appliquer. Si effectivement une fois comprise, la règle n'est pas très compliquée, il faut faire attention à la lecture et même s'aider des conseils en ligne. Voici la minute d'auto-flagellation, j'ai joué trois parties à 2 avec des règles alternatives, avant que mes amis ne me fassent remarquer que j'avais mal compris et que le déroulement des tours n'avait pas du tout la même forme dans la VRAIE règle. Après coup, j'ai trouvé le jeu plus intéressant au niveau des enchères. (Je précise que je n'ai pas plus gagné avec MA règle, je dirais même : au contraire). Après plusieurs lectures, et des débats avec mes camarades sur l'imprécision de certains passages, je me suis dit que cela devait être dû au fait d'avoir voulu faire tenir la règle sur ces fameuses quatre pages et que du coup, les non-dits pouvaient créer des questions et de la confusion.


Les cargos
Je vais résumer rapidement de quoi il en retourne : chaque joueur dispose de trois cargos au début du jeu, il doit les envoyer soit récupérer de la marchandise dans un des ports, soit échanger des denrées au marché noir, ou prendre de l'argent au casino. Ce serait simple s'il n'y avait pas d'autres joueurs intéressés par les mêmes marchandises... Du coup, une fois que le premier joueur a disposé tous ses bateaux accompagnés par une mise monétaire, le joueur suivant peut venir faire monter les enchères en se tapant l'incruste sur le port déjà occupé, ce qui fait que le joueur 1 ne pourra prendre livraison de son matériel qu'après avoir gagné l'enchère. Il devra alors attendre un tour de plus avant d'éventuellement entrer en possession des biens convoités.

Le but est d'amasser des séries de denrées soit toutes identiques soit toutes
Les cartes victoire
différentes pour les échanger selon la valeur atteinte contre des cartes de victoire qui sont de trois types : les cartes "contrebande" (cargo, syndicat, entrepôt) qui coûtent plus d'argent qu'elles ne rapportent de points de victoire, mais qui offrent un avantage au cours du jeu ; les cartes "richesse" standard et les cartes "richesse" exceptionnelles qui rapportent plus qu'elles ne coûtent mais qui sont en nombre très limité. Voilà, ce n'est pas non plus bien compliqué, une fois qu'on a bien intégré le système de jeu et le tour de chaque joueur. Les stratégies se mettent en place autour de la récupération des marchandises : faire rapidement des séries différentes pour acquérir au plus vite une carte "contrebande" pour prendre un avantage sur les autres joueurs ou amasser patiemment des objets identiques pour faire une belle suite qui rapporte beaucoup et permet d'obtenir rapidement des cartes "richesse".


DR.
Toujours est-il que Cargo Noir est plus ou moins "pêchu" selon que l'on joue à plus ou moins nombreux, car à 5, les joueurs un minimum impliqués dans leur stratégie passent un certain temps avant de se décider pour telle ou telle action (parfois en commentant chaque éventualité...) et du coup l'attente est moyennement intéressante. De plus, en fin de partie, les joueurs conscients de ne pouvoir arriver en tête ont en fait la victoire des autres entre les mains, car selon leur action ils pourront faire gagner l'un ou l'autre des joueurs en lice. Cet effet King Making peut amuser certains qui prendront plaisir à se venger d'un adversaire en lui refusant la victoire, mais ça peut être considéré comme une faille du système de jeu. Un autre bémol, les "familles" qui permettent aux joueurs de se choisir une couleur pourraient être assorties d'un pouvoir particulier ou d'un avantage dans le jeu, ici elles sont simplement illustratives, ce qui est dommage, cela aurait pu apporter un supplément d'âme dans l'ambiance mafieuse mise en avant. C'est pourquoi (avec les règles que j'ai eu du mal à aborder) la note ne s'envole pas malgré le plaisir de jeu donné par le thème sympathique et surtout la qualité du matériel.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques