9/10

Colocs (Les) - Le jeu de la vie en appartement

Quand on est gosse, on rêve tous de devenir pompier, policier, infirmière, vedette... Moi, je ne suis pas meilleur qu'un autre, et mes aspirations étaient les mêmes.
Mais la vie, c'est la vie, comme dirait l'autre, c'est sans doute pour ça que je suis devenu cobaye professionnel.

C'est un métier plutôt facile, enfin, sans contrainte, tant qu'on a la santé... Avec mon régime de médicaments, parfois placebos, parfois pas si beaux, je suis obligé d'éviter l'herbe, les champis et la bibine. Mais franchement, est-ce grave ? Mes colocs, eux, ne sont sans doute pas de mon avis !

D'abord, y'a Gloria. Elle, elle a pas vraiment de métier dans la vie. Elle a la particularité d'avoir fait de la glandouille sa spécialité. Elle a une prédisposition incroyable à rester vautrée dans son canapé, devant la télé. Faut dire que grâce à ça, elle a plein de temps libre, mais quel intérêt, puisqu'elle est toujours dans la dèche ?

Ensuite, y'a Brian. Lui, c'est tout un poème. Il est technicien de hotline. C'est dire s'il n'a pas son pareil pour glander en matant des sites internet ou en jouant à des jeux vidéo. Il est toujours au boulot, toujours sollicité, mais finalement il en fout pas une. Un job devant un pc, c'est quand même trop fort !

Comme ça, de prime abord, on pourrait penser qu'on s'aime bien entre colocs. C'est pas faux, mais parfois... c'est rude !
Marre de Gloria et de ses chats qui pissent partout. Marre de Brian et ses plans-culs qui réveillent tout la maisonnée. Marre de son pote Naze Max qui vient toujours squatter et finit toujours par taxer ma bouffe, ou pire, ma copine !
Dans notre appart', c'est pas juste la bonne entente, c'est avant tout, et par-dessus tout, un défi perpétuel. Notre seul but, en faire le moins possible !

Évidemment, avec son job de glandeuse, Gloria est favorisée, alors que Brian, lui, il risque d'avoir du mal puisqu'il passe bien les 2/3 de son temps à son taff. Pour moi, c'est tranquille, entre les deux, je vais pas me plaindre.
Heureusement, j'ai capté le truc pour relever le défi. Je fais plein de coups bas, quand y'en a un qui veut dormir... Paf, j'appelle mon pote Alphonse, et il vient jouer de la tronçonneuse dans la rue. Héhé.
Je me débrouille aussi pour avoir le plaisir d'entendre un de mes comparses crier "Les mecs, je suis fauché", ça fait toujours plaisir. Niark, niark.
Et puis bon, quand ils invitent des potes relous, je me dois de réagir. Un bon petit homicide légitime, et hop, tout rentre dans l'ordre.
Étant une bonne âme, je ne passe pas non plus mon temps à pourrir celui des autres. Je me fais des petits plaisirs. Bouffe chinoise, séance de cinéma pour voir le blockbuster de l'été, tatouages... et surtout du jeu de rôle, tout ce qui peut me permettre de glander en toute impunité !

Maintenant que vous avez entr'aperçu cette vie qui est la mienne, vous devez être vert de jalousie. No souci !
Munissez vous d'un dé 6 (fourni), de quelques jetons, d'une pile de cartes à piocher (fournie), et de quelques cartes jobs (fournies) et rêvez à la vôtre grâce à cet excellent jeu, rythmé et festif qu'est Les colocs.

Partager cet article
A voir

Munchkin

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

9 commentaires

  • Lilly

    11/06/2006 à 19h40

    Répondre

    je n'y connais rien en jeux mais cui là il a l'air sympa
    c'est un truc ponctuel ou faut y jouer souvent?

  • tyler

    11/06/2006 à 19h47

    Répondre

    Ca l'air marrant ce jeu ...

  • Fandor

    11/06/2006 à 22h59

    Répondre

    C'est plutôt un petit jeu ponctuel, le côté stratégique étant quand même hyper limité. Disons que trois parties de suite sont suffisantes pour en faire le tour mais c'est un jeu qu'on aime ressortir lorsqu'on veut pas se prendre la tête et se marrer.
    En VO, il y a deux suites puis des dérivés (un peu comme pour Munchkin de la même boîte d'édition) où on est des étudiants de fac, des militaires ou des "gothiques". Tout ça est éventuellement mélangeable avec plus ou moins de bonheur.
    Le prochain dérivé à sortir (en VO) s'appelle Chez Guevarra (car en VO, c'est la série des "Chez", geek, greek, grunt, goth).

  • naweug

    12/06/2006 à 11h07

    Répondre

    Encore traumatisée par mes anciens colocs..
    Je n'y jouerai jamais !

  • Anonyme

    07/03/2007 à 03h55

    Répondre

    Super bien écrit ! ça retrace bien l'ambiance !

  • Anonyme

    05/08/2010 à 09h08

    Répondre

    Jeu qui à l'air effectivement très sympa...quand on a réussi a comprendre la notice! Et là , j'avoue ...je sèche! Et le tout malgré 5 lectures des règles, la concentration de 3 cerveaux "en etat de marche" a défaut d'être brillants! Si quelqu'un se sent l'âme charitable de me décrire une partie (concretement! avec des dessins ce serait encôôre mieux!)


     


     

  • kou4k

    05/08/2010 à 21h28

    Répondre

    Je déteste !


    Cette histoire de temps libre etc... les règles sont inutilement compliquées...


    Je lui préfère un Munchkin dans le genre

  • Anonyme

    29/06/2013 à 20h51

    Répondre

    Je viens d'acheter le jeu et je me demande si il existe un vidéo qui explique les règlement...

  • Guillaume

    01/07/2013 à 15h17

    Répondre

    Salut !
    De vidéo, je ne sais pas, mais tu trouveras la règle ici si elle n'est pas dans ta boite : http://www.ludism.fr/regles_files/fr/les_colocs_regles.pdf

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques