8.5/10

La critique d'Exodus (extension de BSG)

En ce moment chez Krinein et chez Edge, on est à fond dans les séries et les dérivés !
En effet, après avoir parlé récemment du Trône de fer JCE, on s'attaque à une nouvelle extension de BattleStar Galactica. Après Pégasus, L'excellent Corey Konieczka (BloodBowl team Manager, RuneAge, RuneWars, Les Demeures de l'Epouvante) et son comparse Tim Uren se sont attelés à préparer une nouvelle expérience ludique.
On ne présente plus BSG le jeu de plateau qui est un jeu semi coopératif, alors on va aller directement dans le cœur de l'action d'Exodus.


Le fameux Basestar
L'apparition du Basestar

Dans cette extension, on a tout de même pas mal de nouveau matériel.
Le plateau de flotte Cylon en est l'élément le plus important. Ensuite, on a de nouveaux personnages, l'apparition de pions trauma et alliés. De nouvelles grandes cartes font leur apparition comme les cartes alliés, les cartes choix crucial ou encore le rôle du CAG (commandant des pilotes).
De nouvelles cartes crises, quorum, loyauté, ou encore crise majeur.
Mais il y a aussi des nouvelles cartes compétences (de niveau zéro ou six) et de nouvelles destinations.
A cela s'ajoutent, pour terminer les nouveaux Viper mark VII et quatre raiders cylons.
Pas besoin de développer la qualité du matériel, c'est dans la même veine que BattleStar Galactica le jeu de base et Pégasus.


DR.
Exodus
en trois points

En effet, les changements majeurs sont au nombre de trois, mais cela n'empêche pas d'avoir de multiples ajustements dans d'autres domaines avec le nouveau matériel. Par exemple, il est désormais possible de fabriquer des charges nucléaires ; l'apparition du rôle de CAG qui peut avoir à faire des choix durant les cartes crises ; les nouveaux vaisseaux Mark VII qui sont plus rapides, mais endommagés au début de la partie ; ou encore la possibilité d'escorter les vaisseaux civils pour les mettre à l'abri. Cette liste n'est pas exhaustive, mais ce sont des points que j'ai trouvé très importants pour la survie de l'humanité, en dehors des trois variantes.
La première variante est celle des loyautés conflictuelles. Celle-ci ajoute des objectifs personnels aux joueurs qui, s'ils n'ont pas réussi à les atteindre seront néfastes pour la suite et diminueront les ressources concernées à la fin du jeu. Ainsi, au milieu des objectifs humains « normaux », s'ajoutent des objectifs « cinq derniers » (ou Final Five qui sonne mieux à mon goût). Ces derniers doivent, si quelqu'un a vu leur carte objectif (par un des différents moyens) résoudre le texte qui est indiqué sur la carte. Ils sont d'ailleurs considérés comme des humains.
La seconde variante, la flotte cylon, apporte ainsi le nouveau plateau éponyme. Si l'on joue avec cette variante, fini le hasard des cartes crises qui font apparaître des vaisseaux au grès du tirage de carte. Là, les vaisseaux apparaissent au fur et à mesure autour du Basestar et apparaitront auprès de la flotte humaine uniquement lorsque le curseur de l'échelle de poursuite des Cylons sera à son maximum. Il y a de plus, de nouvelles actions sur le pont cylon pour les ennemis de l'humanité.

Les cartes loyauté conflictuelle
Et la dernière variante, la nébuleuse Ionienne qui en fait voir de toutes les couleurs aux personnages ! En début de partie les joueurs reçoivent trois pions trauma. Mais ce n'est pas tout, car les évènements vont les perturber. En effet, tout personnage qui a fait des séjours à l'infirmerie, en prison récupérera des pions trauma. Je ne vais pas vous détailler les effets de ceux-ci, mais peu avant la fin de la partie, au moment du dernier saut, il y aura une ultime bataille puis des choix cruciaux seront effectués (en fonction de cartes du même nom tirées au hasard). Et, pour terminer, le jugement dernier pour les humains ou l'arrêt de la lignée pour les Cylons en sera le point d'orgue. De plus, dans cette variante on a affaire à des personnages non joueurs que l'on peut utiliser pour effectuer des actions supplémentaires, parfois aux effets bienveillants, parfois malveillants. Cela permet aussi, accessoirement de se défausser de pions trauma. Mais c'est à double tranchant !


Nouveau personnage pilote
Les pilotes deviennent importants

Si vous doutiez de l'efficacité des pilotes, dorénavant, ils vont être très utiles. Entre les déplacements des vaisseaux civils et le placement en fonction de la future attaque des cylons, ils me semblent avoir un rôle primordial dans la réussite de la survie humaine.
Cette extension apporte une réelle profondeur à l'histoire de la série. On sent un travail important pour coller aux évènements.
Il faut savoir que l'ajout majeur de cette extension, c'est le plateau de la flotte cylon. En effet, pour moi, c'est une idée qui aurait dû être dès le début dans le jeu. Elle retire le hasard de la pioche des cartes Crises. Finies les défaites des humains suite à trois apparitions successives de Cylons.
Les autres variantes font moins l'unanimité. Je reste assez sceptique quant aux nouveaux objectifs qui rajoutent un élément supplémentaire, même si l'idée est plutôt bonne dans l'esprit, car elle retire le manichéisme humains/cylons, et ajoute une profondeur à la partie. Il me semble néanmoins plus délicat de terminer la partie pour les humains si l'on ajoute toutes les variantes.
La dernière variante, nébuleuse Ionienne est très intéressante mais également très difficile à gérer de par sa grande complexité.
Au final, cette extension me semble meilleure que Pégasus mais elle ne facilite pas la tâche des humains ! (et ceci bien que la note ne soit pas plus haute que celle de la précédente extension, qui en avait recueilli une excellente à l'époque, je ne touche pas aux anciennes notes) Je ne me vois plus jouer sans le plateau de la flotte Cylon.
A noter une fois de plus que, grâce à Pégasus, il est possible de jouer à sept, mais avec les variantes d'Exodus, c'est clairement à déconseiller tant le temps de latence entre chaque tour va vous paraître long. L'idéal pour moi reste de jouer à cinq. Six au grand maximum.

Pour en savoir plus, visitez le site Edge !

A découvrir

Le trône de fer JCE

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques