7.5/10

La critique de Talisman

Chez Krinein, on aime bien faire des parallèles entre nos différentes rubriques. Ainsi en Jeux de Société, on vous a souvent parlé de la rubrique Jeux Vidéo à cause de ses nombreuses adaptations. Pourtant, il y a une autre de nos rubriques que l'on pourrait utiliser comme passerelle avec la nôtre : il s'agit de la rubrique Cinéma. Attention je ne suis pas en train de dire que Talisman a été adapté au cinéma. Je veux plutôt parler ici de démarche. En effet, à l'heure où la crise sévit également sur Hollywood et où l'industrie cinématographique use et abuse des reboost, remakes et suites (Spiderman et Total Recall pour coller à l'actualité), l'industrie du jeu de société peut elle aussi tomber de temps à autre dans ce travers-là. En effet Talisman, dont nous allons vous parler aujourd'hui, en est tout de même à sa… quatrième édition révisée ! Comme quoi le manque d'imagination et de prise de risque ont un peu tendance à se généraliser à toute l'industrie culturelle au sens large du terme.

Bienvenue dans les années 80


Les personnages sont des plus classiques
Mais alors de quoi est-il donc question dans Talisman pour que ce jeu mérite d'être réédité régulièrement (car la toute première version date du début des années 80) ? Et bien chacun des joueurs incarne un personnage (à choisir parmi du pur heroïc-fantasy : Guerrier, Nain, Elfe, Troll, Sorcière etc…) qui devra voyager dans les terres magiques de Talisman pour arriver au cœur de la région la plus périlleuse afin de récupérer la Couronne de Commandement et utiliser son pouvoir pour lancer un puissant sort afin de soumettre ses adversaires. Bien évidemment, le périple sera difficile et rempli de dangers et les joueurs devront améliorer les capacités de leurs personnages via des XP, des alliés, des objets magiques etc… Le principe n'est donc pas révolutionnaire et la mécanique du jeu ne l'est pas non plus. En effet, vous vous déplacerez sur un grand plateau de jeu découpé en trois régions et plus vous avancerez vers le cœur du jeu et plus les dangers seront périlleux. Talisman a souvent été décrit comme un grand jeu de l'oie version heroïc-fantasy. C'est en partie vrai mais réducteur. Certes vous vous déplacez sur des cases qui vous indiquent quoi faire et ce qu'il vous arrive (le hasard du dé est donc omniprésent), mais vous aurez également pas mal d'autres paramètres à gérer. En effet, chaque personnage aura une ou plusieurs capacités spéciales, certains personnages disposent également de sorts, vous pourrez affronter vos adversaires si vous les croisez sur le plateau de jeu (et donc les handicaper si vous réussissez à les battre), vous aurez des choix à faire en terme de déplacements etc…

Une aventure, une vraie !


Un des trop rares objets
magiques du jeu
Mais tout le sel du jeu tiendra dans les cartes Aventure. Ces cartes représentent les créatures, évènements et objets que les joueurs vont découvrir durant leur quête et vous serez amené à en piocher une ou plusieurs quasiment sur chacune des cases du plateau de jeu. Certaines resteront d'ailleurs sur le plateau afin que d'autres joueurs s'y confrontent (monstres non battus, objets dont vous vous êtes débarrassés, évènements spéciaux etc…). De ce point de vu là le jeu est plutôt bien équilibré puisque sur les 104 cartes Aventure, environ la moitié représente des monstres et évènements aléatoires et l'autre moitié les objets, objets magiques et alliés. Tous sont originaux sauf quelques-uns qui sont en deux exemplaires ce qui assure une bonne diversité. Attention toutefois car en jouant à quatre ou plus, on a tendance à utiliser toutes les cartes lors d'une partie, ce qui rend les confrontations d'une partie à une autre un peu similaires. Les nombreuses extensions du jeu déjà sorties (et dont nous vous reparlerons bientôt) vous assureront dès lors un bon renouvellement de votre stock de cartes et donc de vos parties.

Un petit air de déjà-vu


Le plateau de jeu très coloré
On le voit donc Talisman ne brille pas forcément par son originalité et a déjà été vu et repompé en mieux plusieurs fois. Remarquez que pour une réédition d'un jeu déjà sorti il y a une trentaine d'années, c'est plutôt logique. Vous allez donc parcourir les terres de Talisman pour petit à petit gagner en puissance, augmenter vos deux attributs principaux de base (la Force et l'Intellect) en gagnant de l'XP grâce aux monstres tués, obtenir des objets magiques et des alliés qui augmenteront encore un peu plus ces deux attributs-là. Les combats sont également d'une simplicité affligeante puisque vous vous contenterez d'additionner votre jet de dé à votre Force ou Intellect et de le comparer à celui de votre adversaire. Et quand vous vous sentirez prêt, vous pourrez tenter d'accéder à la région la plus dangereuse du jeu… Enfin je dis la plus dangereuse, mais ce n'est qu'à moitié vrai. Car s'il est bien vrai que les cases de la dernière région vous imposeront pas mal de handicaps dans vos lancers de dés, les cartes Aventures, elles, sont les mêmes quelle que soit la région visitée. Vous pourrez ainsi vous retrouver né à né avec un puissant Dragon à votre premier tour de jeu en étant nu comme un ver et n'être confronté qu'à un Sanglier juste avant la fin de la partie. Il aurait été plus subtil de proposer un paquet de cartes Aventure différent en fonction de la région visitée. Et des petits défauts comme cela, Talisman n'en manque pas : Les personnages sont assez déséquilibrés dans leurs pouvoirs et caractéristiques (un personnage fort en Intellect aura relativement peu de chance par rapport à un personnage fort en Force), l'interactivité entre les joueurs est relativement pauvre et se limite à un combat quand le dé veut bien nous autoriser à une rencontre, les textes des cases du plateau sont relativement petits, les armes sont limitées à une seule version très basique etc…

Quand simplicité et plaisir immédiat vont de pair...


Quelques cartes Aventures
Du coup, dit comme ça, Talisman pourrait sembler très simpliste et très old-school. Et c'est un peu ce qu'il est d'ailleurs. On aurait tendance à presque le proposer uniquement à des enfants, des joueurs casuals ou à des vieux rôlistes en mal de souvenirs tellement il est simple d'accès. Et, bizarrement, c'est à mon sens ce qui fait toute sa force. On est très loin de certains jeux d'aujourd'hui qui sont très riches, très pointus mais qui demandent également des dizaines de parties avant d'en appréhender toute la complexité et le potentiel et qui mettent vos neurones à rude épreuve. Talisman est expliqué en cinq minutes et on prend plaisir à y jouer au bout du même laps de temps. Fans de jeu à l'allemande avec kubenbois, actions optimisées et stratégies, passez votre chemin : ici on est dans une notion de thème, de fun et de plaisir immédiat de jeu. Talisman me ferait d'ailleurs penser si je devais le décrire à un savant mélange entre un Skyrim pour le jeu vidéo dans le sens où l'on va vivre une aventure et un livre dont on est le héros pour le côté aléatoire des rencontres et dirigiste. Et pourtant le tout reste très agréable. Le matériel, comme d'habitude chez Edge, y joue pour beaucoup : le plateau de jeu est grand, coloré et fourmille de détails, les figurines (nombreuses puisque vous pourrez choisir entre quatorze personnages différents) détaillées et les cartes Aventures sont toutes plus enchanteresses les unes que les autres. Seul petit bémol pour les fiches de personnages qui sont un peu en dessous du reste en termes de graphismes. Tout ceci contribue à vraiment créer une ambiance à part qui n'est pas sans rappeler les gros jeux du même éditeur (Descent, les Demeures de l'Epouvante, Horreur à Arkham etc…) mais avec un plaisir de jeu immédiat et avec une simplicité beaucoup plus assumée. Et pour ceux qui se plaindraient de la trop grosse durée du jeu (comptez environ trois heures en moyenne), les variantes de fin de règles sont les bienvenues (réduire le niveau d'XP requis pour augmenter ses caracs, rendre les personnages plus forts dès le départ, faire hériter son nouveau personnage des objets de l'ancien qui a été tué etc…)

Talisman : jeu initiatique...???


Les figurines une fois peintes
(dont des figurines
de certaines extensions)
Etait-il du coup utile de rééditer pour la quatrième fois ce Talisman quasiment sans en changer le contenu et juste en le reliftant ? Je ne peux pas vous répondre étant donné que je n'ai pas joué aux versions précédentes et, à la rigueur, là n'est pas le sujet. Par contre ce que je peux vous dire, c'est que cette quatrième édition révisée de Talisman, même si elle est des plus classiques dans son contenu et dans ses mécaniques de jeu, fleure bon le old-school. Vous aurez certes un peu l'impression de manquer d'options et d'être un peu trop tributaire du lancer de dés. Mais le fait est là : alors que la plupart des titres des ludothèques actuelles sont assez élitistes et s'adressent à un public averti, Talisman est extrêmement accessible et peut limite être classé « tout public ». Et, alors que j'étais le premier à fustiger un jeu comme DungeonQuest à cause justement de sa simplicité et de l'importance de l'aléatoire, je trouve que sur Talisman c'est une force qui peut permettre aux plus jeunes et aux non-initiés de mettre un pied dans l'héroïc-fantasy et dans le monde du jeu sans en être dégoûté et de vivre une aventure ludique des plus agréables sans se prendre la tête.

A propos de l'auteur

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

    Rubriques