7/10

Descent - L'Autel du Désespoir : Extension

Une extension très bien fournie en terme de nouveautés et qui offre beaucoup de possibilités pour le Seigneur mais le déséquilibre entre ce dernier et les Héros devient de plus en plus flagrant. 

La première extension de Descent, Le Puits des Ténèbres, était incontestablement une réussite. Près d'un an plus tard, Edge nous gratifie déjà d'une seconde extension qui flaire bon le Troll. Petit passage en revue des nouveautés apportées :

Quelques figurines
Quelques figurines
Côté Seigneur, on a du lourd. Et par lourd je fais référence au Troll (une version proche du Géant en un peu plus bourrine), aux Bêtes du Chaos (grosses choses immondes dont vous choisissez les dés d'attaque) et aux Grands Singes de Sang (qui peuvent attaquer plusieurs Héros d'un seul coup). Et même s'ils ne sont pas aussi imposants que leurs congénères, vous pourrez aussi compter sur les Prêtres Noirs (bien pratiques pour engranger des points de Menace ou pour augmenter la valeur de conquête des Héros), ou bien sur les Elfes des Profondeurs (assassins hors pair, uniquement attaquables au corps à corps et  qui peuvent obliger les Héros à défausser leur équipement au passage !). Ah c'est sûr on est loin du pauvre petit Kobold du Puits des Ténèbres et de ses deux points de vie. Même le Golem passerait pour un petit joueurs à côté de ces nouveaux venus.

Les nouveaux jetons et cartes
Les nouveaux jetons et cartes
Sinon toujours côté Seigneur, on a dans le désordre des murs mobiles pour écrabouiller les Héros, des terrains corrompus pour gagner de la Menace, des cases de brouillard pour bloquer la ligne de vue, des glyphes sombres pour pourrir les Héros à chaque aller-retour en ville, des nouvelles cartes de Traîtrise (notion introduite dans la précédente extension), et fin du fin, le truc qui fera hurler n'importe quel Héros : j'ai nommé les Reliques Obscures c'est-à-dire des trésors qui au lieu de vous donner des avantages... vous pénaliseront énormément (mes deux préférées : la rune Briser le Tombeau qui rend immortelles toutes les figurines ennemies tuées et la Magnétite qui oblige à défausser tout le paquetage et à ne plus recevoir de potions, d'équipements et de pièces d'or) : c'est bien simple, un Héros qui a le malheur de tomber dessus n'a plus qu'à aller se jeter directement dans une fosse histoire de mourir et de pouvoir s'en déséquiper.

Un Grand Singe de Sang peint et mis en scène
Un Grand Singe de Sang peint
et mis en scène

Et côté Héros alors me direz-vous, on doit avoir de supers trucs hyper cools pour pouvoir répondre à tout cela... Que nenni mon bon prince : six nouveaux Héros dont aucun ne possède de compétences véritablement intéressantes,  aucune nouvelles Reliques, peu de trésors de haut niveau (seulement cinq nouveaux trésors en or alors que le Puits de Ténèbres en fournissait le double), des aptitudes certes intéressantes mais pas autant que dans la précédente extension, trois nouveaux familiers mais dont un seul tire vraiment son épingle du jeu (Sharr qui permet de récupérer deux points de vie par tour). Les trois seules choses potentiellement intéressantes pour les Héros sont les nouvelles potions d'invulnérabilité qui leur confèrent Armure + 10 lors de la prochaine attaque ennemie, l'aptitude Nécromancie qui permet de faire d'un monstre mineur son familier et de le contrôler et enfin des trésors en cuivre ultra puissants mais maudits (c'est-à-dire que la valeur de conquête du Héros qui la porte est augmentée d'un). On sent bien avec ce dernier item la volonté des développeurs d'aider un peu les Héros lors des débuts de partie qui sont toujours un peu difficiles. Malheureusement l'attribut maudit est à double tranchant et les desservira dans un cas sur deux.


Un des nouveaux Héros
Un des nouveaux Héros
En bref, une deuxième extension en demi teinte car même si elle apporte beaucoup de nouvelles idées et de manière de jouer pour le Seigneur qui, lui, va prendre un pied incroyable à utiliser ses nouveaux joujous, elle reste trop dépourvue d'éléments convaincants pour aider les Héros. Ce reproche était déjà valable pour la précédente extension, mais là ça commence vraiment à prendre des proportions inquiétantes. Quand on voit que le coût d'invocation d'un Troll majeur (qui peut au passage bénéficier de Dégâts + 5 et Transpercer 2) est d'un seul petit point de traîtrise et de seulement six points de menaces, oo bien qu'un seul Elfe des profondeurs majeur peut à lui seul presque court-circuiter une équipe entière de Héros s'il est bien utilisé, on se dit que les pauvres Héros vont véritablement morfler.

Le fameux Troll une fois peint
Le fameux Troll une fois peint
Deux autres bémols sont à ajouter. Le nouvel ordre d'action prolongée (utilisé pour simuler des actions plus scénarisées comme chercher des leviers cachés ou bien convaincre d'autres créatures) qui n'apporte pas grand chose, n'est pas très pratique et bouffe encore plus de temps aux Héros alors que ces derniers en manquait déjà. Le nombre de quête est également revu à la baisse puisqu'il n'y en a que six et qu'elles n'exploitent que partiellement les nouveaux éléments de jeu : une seule s'avère véritablement prenante (la numéro trois : Tenir la position où les Héros doivent survivre à un siège pendant dix tours en étant assiégés par des hordes de monstres toujours plus puissantes, l'avant dernier tour vous mettant face à face à un Dragon Majeur, un Géant Majeur, Un Démon Majeur, une Bête du Chaos Majeure, un Prêtre Noir Majeur et un Sorcier Majeur... Gloups !).

Voilà donc une extension très bien fournie en terme de nouveautés et qui offre beaucoup de possibilités pour le Seigneur mais le déséquilibre entre ce dernier et les Héros est vraiment trop flagrant. Le joueur Seigneur devra encore une fois  se retenir d'utiliser toute sa puissance sous peine de laminer les Héros en quelques tours (ce qui est très frustrant pour les deux parties). Espérons que les développeurs veilleront à rapidement corriger ce point pour leur prochaine extension...

A propos de l'auteur

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

    Rubriques