4.5/10

Destination Paris

Conduire un taxi à travers toute une ville, en emmenant le plus vite possible les clients à destination ça vous dit quelques chose ? Oui, certainement, le concept n'est pas nouveau, de nombreux jeux de société l'ont déjà exploités.

Ce n'est pas pour autant que nous partons sur des préjugés en ouvrant la boîte de Destination Paris.
Le plateau de jeu, les cartes, sont de bonnes factures, mais dénuées d'une réelle identité graphique. On est très proche des standards du jeu de société très grand public. Et, en effet, c'est le cas, l'auteur s'adresse à un public familial, du grand-père au petit-cousin.

Le principe du jeu est des plus simples, permettant à tous de rapidement commencer une partie : faire rouler son taxi pour prendre en charge le plus possible de clients, dans le but ultime d'être le chauffeur de taxi le plus riche de la capitale française.

Simple et efficace.

On démarre le jeu avec un permis à points, des cartes représentants les destinations où déposer les clients, de l'essence, et un peu d'argent.
On lance un dé pour avancer son taxi. Quand on passe sur une case de destination qui correspond à l'une de nos cartes en main, on se fait payer la course et on consomme une partie de notre essence.

Une seule station service est présente sur le plateau de jeu ; s'y rendre régulièrement implique alors de longs détours, incitant à optimiser au mieux les déplacements. Détours obligatoires puisque la panne sèche est tout simplement interdite. Les règles ne sont d'ailleurs pas très claires : on ne peut, en se rendant à la station service, récupérer qu'une certaine quantité d'essence. Mais il n'est pas dit si en y retournant de suite on peut prendre à nouveau la quantité maximale. Ce serait peu logique puisque l'on parle d'un réservoir d'automobile, mais les règles sont les règles... alors il vaut mieux passer 6 tours près de la station à faire un énorme plein. Vous serez tranquille pour la suite.

De temps en temps, on tombe sur des cases feux de signalisation. On pioche alors une carte d'événement. Parfois bénéfiques, parfois mauvaises, elles impliquent généralement des sommes d'argent ou la perte de points du permis.
Ainsi, on peut ne plus pouvoir rouler, faute de document légal. Il est alors nécessaire de le repasser, c'est à dire de payer.

On peut à tout moment du jeu acheter un booster, qui permet de lancer deux dés pour les déplacements. Achetez-le dès le départ, et vendez le juste avant la fin du jeu. Il n'y a pas de question à se poser, c'est la meilleure stratégie.

De façon globale, Destination Paris souffre de l'absence de diversité de tactique. On joue au jeu des petits chevaux avec des taxis, ni plus, ni moins. On se contente de lancer les dés et d'avancer, sans se demander si l'on a fait le bon choix de déplacement. Tout est évident. Tellement que ce n'est que la chance qui détermine le résultat final.

Les plus jeunes trouveront leur compte face aux situations hasardeuses, les autres... feront plaisir à leurs enfants en jouant avec eux.

destination paris

A découvrir

Fairy Tale

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

1 commentaires

  • Anonyme

    03/05/2015 à 16h17

    Répondre

    Bonjour,
    J'ai ce jeu depuis longtemps, mais j'en ai perdu la règle. Pourriez-vous la mettre en ligne en pdf ?
    Merci.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques