6/10

Fresco, le plein de couleurs !

Venez, dans l'Italie de la Renaissance, vous frotter aux plus grands artistes peintres pour rénover la grande fresque de la Cathédrale. Dans Fresco, vous allez devoir gérer vos assistants aux humeurs fluctuantes suivant que vous les réveilliez aux aurores ou que vous les laissiez dormir. Ils vous permettront de réaliser vos achats au marché, de mélanger les couleurs et de peindre des parties de la grande fresque.

Fresco est un jeu nominé aux as d'Or du festival international du jeu de Cannes. Mais si vous suivez attentivement Krinein, vous le saviez déjà !

Dans Fresco, vous allez incarner un artiste peintre parmi les plus renommés de le Renaissance qui est embauché par l'évêque pour rénover la fresque de la cathédrale. Vous allez devoir faire vos courses au marché pour trouver les couleurs les plus intéressantes, utiliser au mieux vos apprentis pour qu'ils mélangent les peintures et obtiennent de magnifiques et si précieuses couleurs secondaires.


Le petit paravent.
Joli coup de pinceau !

La boite de Fresco dispose d'une illustration assez sympathique. On ne pouvait évidemment s'attendre à moins d'un jeu se déroulant dans une thématique orientée sur l'art. Le matériel de jeu est honnête, classique sans être non plus éblouissant. Le plateau de jeu est même relativement banal mais bien organisé. On s'y retrouve facilement entre les différents lieux.


Le plateau de jeu.
Cette œuvre ne me paraît pas si complexe…

Il existe deux phases dans Fresco : l'heure de levé (et donc l'ordre des tours) et la planification et l'exécution des actions.

La seule originalité qui m'ait frappé dans Fresco concerne la détermination du tour de jeu. Chaque joueur, dans l'ordre croissant des points de victoire qu'il détient, va décider de son heure de lever qui déterminera donc son tour de jeu. Evidemment, celui qui se lève le plus tôt jouera en premier, et inversement. Cependant, il y a des variables à prendre en compte. Celui qui se lève tôt verra ses assistants de plus mauvaise humeur et risquera à terme d'en voir partir certains. Inversement, en faisant la grasse mat', les assistants seront heureux, et voudront tous travailler pour vous !
De plus, plus on se lève tôt plus le matériel coûte cher, en fin de matinée, les marchands bradent les peintures.

Ensuite, vient la phase des actions. Chaque joueur dispose d'un carton permettant de placer ses assistants sur les actions à effectuer. Cette étape est secrète et se déroule donc derrière le paravent. On ne peut exécuter au maximum que trois fois chaque action.  Il faut savoir que de base chaque joueur a cinq assistants, qui peut être modulé en fonction de l'humeur de ceux-ci. Il existe cinq actions différentes.
Se rendre au marché permet d'acheter une tuile de peinture par assistant et ce dans un seul et unique stand. Il aura alors, quelle que soit la quantité de ses achats, vidé le stand qui fermera boutique. Il y a quatre stands différents, qui n'ont pas le même nombre de produits.
L'action cathédrale permet de restaurer une partie de la fresque ou bien de l'autel (moins intéressant que la fresque) en combinant les couleurs à sa disposition pour remplir les critères requis.
L'atelier de peinture permet de gagner trois thalers (monnaie du jeu) par assistant dévoué à cette tâche.
L'atelier permet le mélange de peintures. Un mélange par assistant que l'on alloue à cette activité.
Pour terminer, le théâtre qui permet d'améliorer l'humeur des assistants.

Le dernier tour a lieu lorsque six tuiles fresque ou moins sont encore sur le plateau. Le vainqueur est celui qui a le plus de points de victoire.


DR.

Cette fresque mériterait un petit rafraîchissement.

Dans l'absolu, Fresco est un jeu bien huilé, aux mécaniques sympathiques bien que fort peu originales mais qui collent plutôt bien à la thématique. 
Hélas, il ne se démarque pas dans l'univers ludique et n'apporte pas un vent nouveau qui permet à un joueur ayant de nombreux jeux dans sa ludothèque d'être amené à le sortir souvent.
C'est un bon jeu, mais qui ne m'a pas pas particulièrement ébloui malgré les critiques dithyrambiques dont il a été l'objet, ainsi que ses nombreuses nominations. 
Il permet cependant de passer du bon temps, et est relativement accessible à tout joueur, quel que soit son niveau et c'est là tout ce qu'on demande à un jeu !

A découvrir

Tribun

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques