10/10

GO (Le jeu de)

Quel est ce jeu qui se joue aussi bien dans l'arrière-salle d'une brasserie grenobloise rempli de bière-addicts que dans les lycées japonais ? Quel est ce jeu qu'un golden boy de la city peut pratiquer entre midi et deux et pour lequel se développent des écoles à travers la Chine ? Un jeu capable d'engendrer de véritables stars en Inde comme en Corée ? Un jeu pour lequel les compétitions sont mixtes et où l'on trouve des participants de 5 à 100 ans ? Un jeu qui se pratique indifféremment avec des cailloux ou à travers internet ? Il s'agit du plus vieux jeu de réflexion du monde, du roi des jeux : non pas les échecs comme certains veulent le faire croire, mais le go.

Bien moins connu en occident que le jeu d'échec, le jeu de go n'en reste pas moins le jeu de réflexion par excellence, et ce depuis des siècles. Contrairement aux échec, il n'y a pas plusieurs type de pionts différents, ayant des particularités, et pour lesquelles s'appliquent des règles spéciales.Ici, il y a deux types de pierres : les blanches pour un joueur, les noires pour l'autre. Une partie se joue sur un goban (un plateau de jeu) de 19*19 cases. On pose les pierres non pas sur les cases, mais aux intersections des traits qui les délimitent. Deux pierres qui se touchent forment un groupe. Et un groupe peut délimiter un territoire.

C'est d'ailleurs sur ce point que le go se distingue des jeux habituels : dans le but. Ici, on ne cherche pas à annéantir l'adversaire, mais a délimiter des territoires. Les échecs sont présentés comme un combat entre deux armées, le go lui est plus proche de deux armées qui débarquent sur une île et qui doivent s'approprier le plus de territoire possible. Dès lors, les affrontements ne se font plus qu'aux frontières et non pas sur tout le plateau. On cherche donc à créer des groupes imprenables, dits "vivant".

Mais ce qui fait la richesse du go, c'est avant tout son faible nombre de règles. On dénombre en tout 3 règles, dont la première est de poser les pierres sur les intersections. Autant dire que le jeu est simple à comprendre. Par contre, il est extremement compliqué à maîtriser. On s'appercoit très vite que les possibilités des parties de go sont incroyablement plus nombreuses que celles du jeu d'échec. On dénombre environ 10^120 parties d'échecs possibles, contre 10^700 pour le jeu de go. Autant dire que c'est incomparable. D'ailleurs, le jeu de go est le seul jeu de réflexion où l'ordinateur ne bas pas l'homme. Puisque l'ordinateur est idiot par définition, il doit tester un maximum de combinaisons. Mais le trop grand nombre de parties le tient en échec. Les informaticiens ont donc recours à des théories mathématiques compliquées pour arriver à un résultat à peine correct. Ces théories sont aussi utilisées pour les échec, mais il est possible de faire une intelligence artificielle correcte sans.

Pour conclure, je vais parler un peu d'un anime japonais intitulé Hikaru No Go dans lequel le héros passe de débutant total à pro en l'espace de deux années et qui a suscité pas mal de vocation avortées. Sachez qu'à part si vous êtes un génie et que vous jouez 15heures par jour à ce jeu, vous n'avez absolument aucune chance de progresser aussi vite. Comme tout jeu de réflexion, le go demande du travail et du temps pour commencer à être maîtrisé. Il n'empèche qu'il est parfaitement possible de s'amuser à ce jeu sans y passer un temps fou. N'hesitez pas à faire un saut dans un des clubs de GO de france. Généralement, les membres sont ravis de faire partager leur passion pour un jeu trop peu connu, et c'est l'occasion de pratiquer avec des gens ayant un bon niveau.

A découvrir

Othello

Partager cet article
A voir

Cirkle Mind

A propos de l'auteur

    7 commentaires

    • schiste

      28/10/2005 à 01h39

      Répondre

      Le go n'est pas fermé aux débutants et il a l'avantge contrairement aux échecs que deux joueurs de niveaux différent peuvent jouer ensemble, par ce qu'on apel un handicap... c'est à dire le joueur le plus faible commence avec des pierres d'avancent, déjà posée sur le plateau. Le go, encore plus que les échecs, est un jeux où la personnalité du joueur entre en compte. Un joueur pourra avoir un style de jeux agressif, empecher l'autre de faire vivre ses territoires, alors que certains joueront de maniere assez défensive.

      Un goban de taille normal se trouve êre vaste, trop vaste, pour des joueurs débutant, pour apprendre on joue sur des goban de 9X9 ce qui rend la partie plus courte, et où l'on prévoit plus facilement les coups adverses.

      Le go est très intellectuel, dans la mesure où il faut pouvoir voir où jouer et quand, là où aux echecs on à le choix entre 16 pions a bouger, au goban on a au début 361 coups à jouer... Les premiers coups peuvent paraitre inutile, du simple posage de pion, mais dans certaines partis pro, on voit des joueurs abandonner au bout d'une vingtaine de coup, reconnaissant la superiorité de l'autre. Car une partie a trois cas de figures. Soit elle est perdue et vous le verrez tres vite, soit elle est tendus et elle se joue jusqu'au decompte... enfin le niveau d'un des deux adversaires et tel, qu'il va faire une partie éducative, c'est à dire ne pas montrer tout son talent et aider son adversaire à progresser.

      Le go est semblable au othllo pour ca, facile à apprendre, dur à maitriser

    • Kassad

      28/10/2005 à 10h37

      Répondre

      Arf, la comparaison en nombre de possibilités pour opposer Go et Echecs me fait toujours sourrire. En effet viendrait il à l'idée de quelqu'un de compter le nombre de sonnets possibles (en calculant combien on peut faire de vers de 12 pieds différents en francais par exemple), de trouver un chiffre largement inférieur à celui du nombre de partie d'échecs ou de Go et d'en conclure que la poésie présente moins de possibilité que ces deux jeux. On pourrait faire le même genre de calcul pour montrer que le foot est plus ou moins intéressant que le baseball (on prend la taille de la balle, la taille des equipes on approxime une position à un millimètre près et zou on fait chauffer la calculette).

      La conclusion est bien sur qu'a partir du moment où le chiffre dépasse le nombre de neurones dans votre cerveau cela signifie que pour un humain il est infini. Donc dans les faits tous ces chiffres sont infinis et équivalents...

      Je crois que les différences fondamentales entre le Go et les échecs sont les suivantes :
      * Le Go est un jeu de nature statique (pas de mouvement de pièce et les positions évoluent lentement)
      * Les echecs et le Go permettent un mélange de planification à long terme (plsu développé dans le Go) mais aussi des calculs précis de nature tactique (cette particularité est plus développée aux échecs).
      * On peut dire d'un certain point de vue que les échecs sont moins matérialistes : c'est le génie de ce jeu d'avoir inventé une pièce supérieure à toutes les autres, elle représente l'objectif. Cela induit une notion de sacrifice plus complexe que celle du Go.
      * Enfin aux echecs il y a aussi un aspect statique (la structure de pion) qqui peut prendre le pas sur les aspects dynamiques (parties positionelles). Cela peut changer au cours d'une même partie, c'est ce que le champion du monde de Shogi (les echecs japonais) trouve le plus dur dans les echecs occidentaux : savoir manipuler cette ambivalence entre guerre de tranchées (les finales ou on peut planifier a tres long terme un peu comme au Go) et guerre éclair (une attaque de mat qui peut décider la partie en quelques coups).

      Au final je connais bien mieux les echecs que le Go (je joue en club depuis plus de 15 ans), pour le Go j'ai juste un peu joué alors mon jugement est moins "sûr". Cependant il me semble que le calcul est moins présent dans le Go (d'ou l'inintérêt de comparer les possibilités entre les deux jeux) c'est presqu'exclusivement le feeling qui intervient (aussi la reconnaissance de formes et la mémoire). Mais il ne faudrait pas croire qu'un joueur d'échecs passe son temps à calculer des variantes, une bonne partie du temps est dépensée en "ressentant" la position, simplement la proportion doit etre plus faible qu'au Go.

    • schiste

      28/10/2005 à 10h47

      Répondre

      Je crois que dans ce genre de jeux, a force d'y jouer, ce que tu appeles ressentir est en fait une reflection inconsciente... au go les parties sont tout aussi réfléchie qu'aux échecs...mais différement. Dans une optique différente, une volonté différente.

      Les parties d'echecs sont plus... complexes dans le sens ou celon le style de chaques joueurs chaque piece sera plus ou moins "forte". Je suis un adepte des cavaliers, mais c'est mon style de jeu.

      l'optique de jeux est la meme les moyens sont différents... on peut pas réellement comparés ces jeux tellement ils sont différents et similaires à la fois.

    • Kei

      28/10/2005 à 10h55

      Répondre

      La comparaison du nombre de possibilité va de pair avec la taille du plateau de jeu. Et comme on monte en n! (si je me trompe pas) il est normal que pour le go ce soit largement supérieur. Et ce nombre sans intéret n'est cité que dans la guéguerre gentillette qui oppose les joueurs des deux jeux.

      Il est vrai que les deux jeux ont des philosophies radicalement différentes. Le feeling dont tu parles est primordial dans le go, c'est sur. D'ailleurs, ce qui s'acquiert avec la pratique, c'est souvent la reconnaissance de ces formes de bases. Et c'est ce qui fait la différence entre le débutant total et le débutant.

      Les deux jeux sont radicalement différents, et ce qui m'a plus plu dans le go, c'est la facilité d'accès. Même si j'ai toujours eu du mal a jouer aux échecs, je reconnais que ce jeu est d'une profondeur incroyable. Mais au final, dans les deux jeux il me semble que la personnalité du joueur ressort de manière assez forte.

      De toute facon, les jeux de reflxion c'est du bon, mangez en !

    • Bzhnono

      30/10/2005 à 17h22

      Répondre

      C'est un coincidence assez cocasse...Je viens juste de débuter dans le GO.
      J'apprends à jouer et je trouve ça assez simple.

      Bon...quand je dis simple...je veux surtout dire que les règles sont assez simples à retenir...Ensuite...Progresser...ça c'est une autre paire de manche.

      Mais je prends beaucoup de plaisir à jouer..;le seul problème auquel je me vois confronter...c'est le problème des joueurs.
      Pas facile de trouver des joueur sur Angers. Et pour Internet...Ben mon PC n'est pas connecté...et impossible de squatter l'ordi des autres pendant des heures...

    • shwarztein

      26/11/2006 à 17h56

      Répondre

      Voila il y a peu de temps j'ai trouvé un serveur sympatique de Go sur internet , plutôt bien fréquenté avec quelques fois même des personnes expliquant les parties etc...

      Il s'agit de la version gratuite mais elle est déja très sympathique si on veut juste decouvrir le le Go et jouer un peu.

      C'est un peu de s'améliorer au départ mais c'est assez sympathqiue au final, d'autant plus qu'il y a des explications sur les règles dans le site.

      Donc le voilà ce site :

      http://www.gokgs.com/

      Enjoy Smile

    • Kei

      26/11/2006 à 22h30

      Répondre

      Pour les anciens, ce site était auparavant connu sous le nom de KGS, et était disponible là : http://kgs.kiseido.com/

      C'est un excellent site pour jouer, avec plein de personnes qui prennent le temps de faire des replay et qui donnent des explications.

      Par contre, c'est aussi truffé de Hikaru462 et autres pseudos à chiffres tirés du célèbre manga. Mon conseil : fuyez les

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

    Rubriques