8/10

Gymkhana

La difficulté de mise en oeuvre ou de compréhension, quasiment nulle, laisse entièrement place au plaisir de jouer.

Gymkhana... Un terme barbare pour désigner des activités diverses et variées, dont la plus connue et répandue est probablement une discipline équestre, qui consiste globalement à slalomer entre des piquets depuis un point de départ pour rejoindre un point d'arrivée. Mais là n'est pas l'objet de mes élucubrations - bien qu'il soit aisé de trouver un point commun entre le jeu équestre sus-cité et le jeu de société dont il va maintenant être question.

Le gymkhana qui nous intéresse présentement pourrait effectivement être assimilé à un jeu de slalom dont le but est d'atteindre l'autre extrémité du plateau avant son adversaire, en plaçant des pièces colorées de manière à combler l'espace vide situé entre les plots de la couleur correspondante, formant ainsi une ligne continue d'un bout à l'autre de l'aire de jeu. Les deux joueurs évoluant perpendiculairement l'un par rapport à l'autre, la progression de l'un entrave celle de l'autre, et vice versa. Le tout est de placer ses pièces de la manière la plus judicieuse possible, pour favoriser son propre jeu et simultanément embrouiller celui de son adversaire. Bref, à ce point de la critique, vous devriez avoir vaguement saisi qu'il s'agit d'un jeu de stratégie. Sinon, croyez-moi sur parole.

Gymkhana est un jeu de société qui se joue très rapidement (la réflexion n'est pas interdite, mais doit se faire relativement immédiate sous peine d'ennui abyssal après quelques minutes de jeu...) et ne lasse jamais, grâce à la multiplicité des situations que les joueurs peuvent engendrer. Le nombre de cas de figures est quasiment illimité, même si certaines tactiques de jeu apparaissent assez promptement. Gymkhana requiert une bonne préhension globale du jeu, un esprit d'observation et d'analyse plutôt vif... et parfois une petite dose de chance. La présentation est sobre, les pièces agréables à manier, le principe enfantin à assimiler : seul demeure le plaisir du jeu et de triturer ses méninges pour vaincre son adversaire. Encore un jeu plus subtil qu'il n'y paraît... Les règles contenues dans la boîte proposent en outre une autre option de jeu : une seconde manière de gagner serait d'encercler les pièces de son adversaire à l'aide de ses propres pièces. Une stratégie intéressante mais qui rend les parties moins fluides et moins rapides. A chacun donc d'adapter les règles comme il le souhaite.

Gymkhana mise donc sur la rapidité de réflexion et les capacités d'anticipation du joueur, ce qui devrait séduire un public nombreux et hétérogène. La difficulté de mise en oeuvre ou de compréhension est quasiment nulle, et laisse entièrement place au plaisir de jouer. Mêlant simplicité et subtilité, Gymkhana est un jeu qui devrait plaire aux débutants comme aux confirmés, sans jamais provoquer l'ennui. Les experts ne s'y sont pas trompés, en décernant à ce jeu le prix du meilleur jeu de stratégie en 1993. Et depuis 12 ans, Gymkhana n'a pas pris une ride.

A découvrir

Paf le singe !

Partager cet article
A voir

Banzaï !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques