8.5/10

Himalaya et son extension

Voici un jeu qui vous emmènera loin de chez vous pour pratiquer une activité bien connue partout dans le monde : le commerce.

Himalaya vous propose de goûter à la dure vie du massif montagneux, au pays des yacks, de la neige et des stupas, à travers un jeu de commerce réussi.

Chaque joueur incarne un chef caravanier qui emmène son expédition sur les routes du massif de l'Annapurnas. Son but : récupérer les marchandises offertes par certains villages pour les livrer à d'autres villages dans le besoin. Ces marchandises étant de 5 types (par ordre de rareté) : sel, orge, thé, jade et or. Le tout en recevant à chaque contrat honoré des yacks, des stupas (colonnes de pierre destinées au recueillement des bouddhistes) ou des délégations chargées de prendre le contrôle d'une région.

Chaque type de paiement étendant un peu plus l'influence économique (les yacks), religieuse (les stupas) et politique (les délégations) du chef caravanier.

Le plateau de jeu représente les différents villages (il en existe 3 types selon leur importance) et les routes qui les relient (route de terre, de pierre ou de glace). Sur un nombre de villages défini par le nombre de joueurs sont placés des ressources, et sur d'autres des contrats à réaliser et nécessitant certaines ressources (2 sels et 1 thé par exemple).

Plateau de jeu
Plateau de jeu
Le système de jeu d'Himalaya est plutôt simple, même s'il nécessite une petite phase d'adaptation. Les actions de la caravane de chaque joueur sont gérées par des pions actions. Chaque joueur les place secrètement derrière son paravent, selon l'ordre des actions qu'il compte faire réaliser par leur caravane. Puis tout le monde révèle les actions qu'on résout une par une. La stratégie repose grandement sur cette phase de programmation : faire un détour pour récupérer des ressources peut laisser le temps à un concurrent de réaliser un contrat. Et on n'a pas l'air très fin lorsqu'on a programmé la réalisation d'un contrat et qu'il ne reste plus rien lorsqu'on arrive en ville. Quand on ajoute à cela que les villageois ne donnent qu'une ressource par tour à un caravanier, et qu'ils les donnent en commençant par la moins intéressante, on se retrouve à essayer de programmer son tour de sorte qu'un autre joueur arrive au village en premier pour récupérer une ressource plus intéressante que lui. Mais comme tout le monde tente de faire de même, les cerveaux s'échauffent...

A cela s'ajoutent des inventaires en cours de partie qui permettent aux joueurs de faire progresser leur influence sur l'Himalaya ou non, des pions yétis ou tempête de neige pour bloquer des routes, des pions marché qui autorisent les joueurs à récupérer n'importe quelle ressource dans un village (et non la plus faible).

Les accessoires
Les accessoires
L'objectif du jeu est bien entendu de devenir le chef caravanier le plus puissant de la région. Mais la victoire n'est pas si facile que cela à obtenir : pour déterminer le gagnant en fin de partie, on commence par éliminer celui qui est le plus faible en influence religieuse, puis le plus faible en influence politique et enfin, on tranche par l'influence économique. Etre largement supérieur aux autres sur un type de secteur ne suffit donc pas pour gagner, et il faut toujours garder à l'oeil l'évolution des adversaires.

Vous l'aurez compris, Himalaya est un jeu aux nombreux mécanismes et calculs. Mais pas d'inquiétude, c'est la somme des paramètres qui en fait la richesse et non leur complexité propre. De fait, le jeu demandera un rien d'investissement en début de partie pour le comprendre, pour des heures de plaisir par la suite. L'extension propose quant à elle les éléments de jeu pour jouer jusqu'à 6 joueurs, ainsi que quelques variantes de règles. Avec Himalaya, Tilsit nous livre un divertissement de grande qualité.

A découvrir

Vive le Roi

Partager cet article
A voir

Puerto Rico

A propos de l'auteur

    1 commentaires

    • tybo

      08/05/2007 à 19h26

      Répondre

      Bien amusé ???

      Est ce que le yack a ri ?

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

    Rubriques