8/10

Marchands du Moyen-Âge

Dans Marchands du Moyen-Âge, vous allez négocier, enchérir, et revendre des marchandises, en concurrence avec vos confrères marchands.

Marchands du Moyen-Âge, avec un titre pareil, on se doute que l'on va avoir à faire à des marchandises... au moyen-âge.  Le principe du jeu tient donc dans son nom. Vous allez incarner des marchands à la lutte pour devenir le plus influent. Vous allez sillonner les routes commerciales afin de revendre vos produits à Vienne, Paris, Hambourg...

Cartes influence
Cartes influence
« Il est beau mon produit, je vous le fais pour six-cents florins ! »

A l'ouverture de la boite de Marchands du Moyen-Âge, on a droit à une pléthore de matériel.
Le plateau est classique, pas très engageant mais assez clair. On se perdra un peu au début entre les différents tableaux, mais on s'y fera assez rapidement. Il représente six villes (Brugge, Köln, Hamburg, Wien, Genova et Paris). On retrouve ensuite trois chariots en bois sur lesquels on doit coller un sticker pour leur donner de l'allure. Même opération pour le pavé en bois appelé coursier.
Du très classique pour la suite : des pièces en carton, des cartes, des tuiles en carton, des cylindres et des cubes en bois.
Vient ensuite le disque des prix : une roue assez originale avec deux aiguilles qui, au bout de deux parties commençaient déjà à perdre de leur éclat noir naturel. Mais Filosofia a pourvu à tout en ajoutant deux aiguilles supplémentaire.
Ajoutons à cela les paravents pour planquer son magot et on a fini de déballer le jeu.

Vue générale du plateau
Vue générale du plateau
«
Il est fonctionnel mon produit, vous ferez une affaire à cinq-cents florins ! »

Marchand du Moyen-Âge semble très classique mais il n'en est rien. Des mécanismes originaux et assez intéressants font leur apparition.

Le jeu se déroule en sept phases que le premier joueur dirige (on en change à chaque tour).
- La première phase est une phase d'achat de marchandises, que l'on achète selon le prix fluctuant du marché. Il existe six produits différents. Une fois que l'on a  investi,  on les place dans les entrepôts  personnels des joueurs, dans  la ville de notre choix.
- La phase suivante est une phase de bluff. Chacun mise à poing fermé une certaine somme pour devenir le maître chargeur du chariot et ainsi maitriser les coûts de chargement. Celui-ci peut placer "gratuitement" trois marchandises d'un seul type, et déterminer le prix de chargement, à la tête du client. Comprendre qu'il n'est pas obligé de pratiquer la même politique tarifaire avec tous les joueurs.
- La troisième phase permet le déplacement des chariots à l'aide de tuiles numérotées de un à quatre. Mais il faut bien les gérer car une tuile utilisée est retournée et ne peut plus être récupérée avant que toutes ne soient faces cachées. Ainsi, on détermine chacun son tour quel chariot on veut faire avancer, ou entrer en ville. Si le chariot croise le coursier, on a le droit de choisir une carte influence, qui peut être fort intéressante.  Elle permet, par exemple, de pratiquer des chargements gratuitement ou encore un coût de maintien du statut social amoindri.
Tableau des prix
Tableau des prix
- La prochaine phase est celle de modifications de prix. Chaque joueur prend son disque et peut faire monter les prix d'une ou deux marchandises (ou aucune) sur le tableau des prix. Ce tableau permet de connaître les prix d'achat et de vente des produits. Une fois au niveau maximum, si on continue de faire monter le prix des marchandises, celui-ci revient à son niveau le plus bas.
- La phase cinq est celle de déchargement des chariots et de vente des marchandises. A chaque chariot arrivé en ville, on avance le pion sur l'échelle d'arrivée des chariots. Puis on vend les marchandises  à leur prix fixe, ainsi qu'un bonus en fonction de la ville.
- La phase six permet de nouveau de s'amuser avec les enchères. Le plus offrant choisi parmi les quatre cartes retournées. Le premier joueur annonce son offre, et ainsi de suite jusqu'à ce que les joueurs désirent s'arrêter. Le plus offrant choisi sa carte et ne participe plus aux enchères. Seules trois cartes pourront être acquises par tour. Ces cartes permettent par exemple de pouvoir ajuster le prix d'une marchandise vers le haut ou le bas, ou bien de déplacer un chariot.
- La dernière phase est celle du maintien du statut et de son ascension. Chaque joueur paye le coût de son statut social mentionné sur le tableau du statut social. Ensuite, il est possible de monter au maximum de deux cases de statut social en payant le coût demandé.

Le jeu se termine lorsqu'un certain nombre de chariots est parvenu dans les cités. Le vainqueur est le plus élevé dans l'échelle des statuts, et, en cas d'égalité le plus riche l'emporte.

Cartes investissement
Cartes investissement
« Alors vous me l'achetez mon produit ? »

Marchands du Moyen-Âge innove par ses mécanismes amusants. La négociation devient un moyen de gagner, et, dans une variante, il est suggéré de négocier à huis-clos, ce qui apporte une dimension supplémentaire.
La phase de modification des prix est ma préférée, je m'amuse comme un petit fou à plomber les choix des autres marchands, modifiant tous leurs plans et leurs espoirs de gain. Les phases d'enchères et de négociations sont aussi très amusantes, pour peu qu'elles soient jouées à fond.
Au final, chaque phase prise séparément a son côté ludique et, au final, le jeu est surtout amusant pour ces aspects plus que pour la victoire finale qui en fait importe peu. Les imprévus dus aux autres joueurs participent clairement à l'interactivité de Marchands du Moyen-Âge et permettent de passer un bon moment entre amis.
Au final Marchands du Moyen-Âge est un bon jeu qui aura assurément sa place dans votre ludothèque !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques