8/10

Marrakech

Marrakech est un jeu plein de couleurs, un jeu original qui nous transporte dans le souk de la ville éponyme, où l'on joue un vendeur de tapis.

Marrakech nous fait voyager. Comme son nom l'indique, il faut se représenter une ville du Sud de la méditerranée et son souk pour s'imaginer ce que peut donner ce jeu. En effet, les joueurs doivent se mettre dans la peau d'un marchand de tapis qui veut à tout prix être le plus en vue du marché. Et pour y arriver, c'est vraiment le bazar !

marrakech2010_250
Marrakech
, à quoi ça ressemble ?

La boîte de Marrakech est très colorée, et lorsqu'on l'ouvre, on découvre un plateau assez petit représentant des cases dans sa plus grande partie, ornementé de mosaïques sur les bords. Je déplore cependant un mauvais choix sur une partie du plateau : l'ombre dessinée est assez gênante et masque quelques cases qu'il est alors difficile de se représenter. Rien de bien méchant, mais cela aurait pu être évité. Les petits tapis en feutrine sont d'excellente facture et très agréables au toucher. Le dé orné de babouches est très lisible. Le rangement dans les boîtes est assez pratique. Bref, c'est globalement un jeu de très bonne qualité.

A Marrakech, on les vend comment ces tapis ?

Le principe du jeu est simple, et tient en une toute petite page de règle. On reçoit un certain nombre de tapis, fonction du nombre de joueurs, ainsi que 30 dirhams.
Ensuite, il faut déplacer un pion représentant le « crieur » de la vente. On le déplace en choisissant la direction dans laquelle il va se rendre puis à l'aide d'un dé, on détermine où il va se retrouver.
On place ensuite son tapis qui recouvre alors deux cases dont une adjacente à Assam, le crieur. On peut recouvrir une partie d'un tapis adverse, mais jamais une couleur en entier. Ensuite, le joueur suivant détermine où Assam se rend et, s'il tombe sur un tapis ennemi, doit dès lors payer une dîme au propriétaire de celui-ci, en fonction du nombre de tapis ennemis se jouxtant.
Le jeu se termine quand le dernier tapis est posé, et le décompte est alors effectué : on ajoute les demi parties de tapis visibles aux dirhams qu'il nous reste et celui qui a le plus de points est le vainqueur.

A Marrakech, on s'éclate ?

J'avais été stupéfait à la lecture marrakech_004_500des règles du jeu, simplistes au possible, mais ai été très agréablement surpris par le déroulement de ma première partie. Surprise qui s'est renouvelée à chaque nouvelle expérience.
Le seul ennui dans Marrakech c'est la grande part de hasard liée au jet de dé. On peut certes s'en accommoder, mais c'est frustrant de voir quelqu'un tenter à chaque fois les chemins les plus rudes et s'en sortir grâce au dé, tandis que vous, avec votre tactique de la moindre perte, vous finissez par tout perdre sur un 1 malheureux. 
Au final, c'est vraiment le bazar dans Marrakech, on se prend à haïr cet adversaire qui recouvre toujours votre tapis, et qui fait le mauvais choix selon vous. C'est aussi amusant de voir l'énorme « toile d'araignée » confectionnée par un marchand habile qui n'attire absolument jamais Assam, alors que des tapis constellés à divers endroits sont bien moins craints.
On passe donc une vingtaine de minute sur ce jeu très plaisant, aux mécanismes originaux, rapide et parfait pour détendre l'atmosphère !

Pour plus d'information, visitez le site de Gigamic !

A découvrir

Saboteur

Partager cet article
A voir

Tobago

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques