8/10

Pergamon, exposition réussie !

Il existe des jeux discrets qui ne font pas de vagues mais qui recèlent de vrais trésors de mécanismes et qui permettent à tous types de joueurs de s'éclater. Pergamon en fait partie. Il ravira tant les néophytes que les expérimentés.

Nous sommes en 1878, en Turquie, les archéologues exhument les vestiges de la cité de Pergame. Vous allez devoir excaver des trésors et les assembler pour pouvoir les présenter au musée de Berlin. Stefan Dora, déjà auteur d'un mouton à la mer testé chez Krinein, signe avec Ralf Zur Linde un des derniers nés de chez Iello : Pergamon. Vous allez devoir rivaliser avec les autres archéologues pour obtenir les meilleurs crédits, en n'oubliant pas d'aller creuser dans les plus profonds vestiges de Pergamon.


Le plateau de jeu.
Une première fouille en surface

Sans être extraordinaire, la présentation graphique de Pergamon remplit son office, sobre, efficace et pas particulièrement tape à l'œil. Dans la boite, on trouve des tuiles représentant des moitiés d'objets de valeur, en carton, ainsi que des tickets d'entrée du musée (les points de victoire). Des cartes représentant les financements de la fouille, des jetons en forme de pièces et des pions aux couleurs des joueurs accompagnés des jetons collection circulaires et anguleux toujours aux couleurs des joueurs terminent le tableau de Pergamon.


Les cartes fonds de recherche et les pièces..
On creuse plus profondément

Dans Pergamon, on a plusieurs phases de jeu. La mise en jeu des découvertes, l'attribution des fonds de recherche, l'excavation, exposition et stockage des découvertes, et, pour terminer, l'évaluation de l'exposition.
La mise en jeu des découvertes permet au premier joueur de dévoiler les nouvelles découvertes dans les différentes galeries. Celui-ci doit ensuite piocher deux cartes de fonds de recherche et les poser face cachée. Sur le dos de celles-ci est indiquée une estimation du financement. Soit une bourse (entre une et quatre pièces), soit un coffre (entre cinq et huit pièces). Ainsi les fonds de recherche peuvent osciller entre deux et seize pièces selon le tirage. Les joueurs doivent ensuite, dans l'ordre, se placer sur la frise des fonds de recherche afin de déterminer combien ils pourront éventuellement obtenir et où ils pourront creuser. Cela paraît complexe à l'explication, mais c'est très visuel et aisément assimilable une fois le plateau sous les yeux. Chacun obtient ensuite l'argent qui lui revient et peut creuser pour excaver, action de la phase suivante. Les joueurs peuvent, dans l'ordre de la frise des fonds de recherche, creuser là où ils en ont la possibilité. Ils doivent pour cela payer un or par niveau de galerie. Ensuite, ils ont la possibilité d'exposer leurs découvertes s'ils le souhaitent, et placer leurs jetons collection dans les allées du musée. S'ils souhaitent stocker, il faudra payer au-delà de trois découvertes conservées. 

Une exposition de valeur dix.
Pour terminer, aux tours cinq, sept, neuf et douze, il y a les évaluations. Les collections rapportent alors des tickets d'entrée au musée selon leur place dans les allées. De même, une récompense supplémentaire au joueur possédant la découverte requise la plus ancienne gagne deux tickets de plus.
Evidemment, lorsque la fin de la partie arrive (au douzième tour), le vainqueur est celui qui a le plus de tickets d'entrée.


Les tickets d'entrée.
Une exposition plutôt réussie

Pergamon est une excellente surprise. Un très bon jeu dans un format moyen, que l'on pourrait qualifier de très bon rapport qualité prix. Les parties à trois ou quatre sont les plus intéressantes car plus tendues au niveau du placement, des choix stratégiques. Il existe une règle à deux joueurs que j'ai pu expérimenter, avec un pilleur de tombes qui dérange quelque peu les prévisions, mais je n'ai pas été très convaincu par cette configuration. Il faut dire que je ne suis pas un grand adepte du jeu en duo.
Pergamon est accessible aux débutants qui n'ont pas peur de se plonger dans un nouveau jeu, mais ravira aussi les gros joueurs. Il est, de plus, très rapide à jouer, et impose une bonne dose de réflexion quant à la stratégie à adopter. Les tensions dans les prévisions de l'argent qui va être alloué aux fonds de recherche, la prise de risque, le placement pour être dans les premiers à creuser font des parties aux moments forts agréables.
A mon goût, ce jeu est une réussite et mérite amplement de figurer dans les ludothèques.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques