8.5/10

Piliers de la terre (Les)

Les piliers de la terre est une licence d'un roman de Ken Follett dont le but est d'être le bâtisseur qui aidera le mieux à la construction de la cathédrale.

Les piliers de la terre est un superbe roman à succès de Ken Follett, une vraie fresque du moyen-âge. C'est aussi devenu récemment une série télévisée tout aussi réussie. En grand fan de cette histoire, j'ai occupé nombre de mes dernières soirées à bâtir cette fameuse cathédrale de Kingsbridge en essayant d'être plus habile que mes comparses et surtout plus rapide. En effet, les piliers de la terre est un jeu de placement, en cela il incite à revoir sa stratégie en fonction des choix des joueurs adverses.

Carte artisan
Carte artisan
« L'intensité de son regard, la flamme qui brillait dans ses yeux ensorcelants faisaient monter en lui une émotion qui lui serait la gorge. »

Avoir une boîte des piliers de la terre entre les mains, c'est comme s'approprier un tableau d'époque. Le souci du détail rend l'illustration très plaisante à regarder. Le matériel que l'on retrouve à l'intérieur est de toute aussi bonne facture. Les cartes sont toutes très soignées graphiquement, de même que le plateau de jeu. On retrouve les classiques cubes en bois de différentes couleurs, des pions représentant les bâtisseurs, et des ouvriers sous forme de petits pions en bois. A tout ceci s'ajoutent un dé à six faces (valeurs 2, 3, 3, 4, 4 et 5), un sac en toile et les pièces de la cathédrale !

 

Plateau de jeu
Plateau de jeu
« C'était, cependant, Kingsbridge qui demeurait l'église cathédrale, malgré tous les efforts de Waleran. »

Tout ça c'est bien beau, mais comment va-t-on aider Tom le Bâtisseur à terminer cette cathédrale ?
La partie se déroule en six tours de quatre étapes. Le placement des ouvriers, le placement des bâtisseurs, la résolution des actions, et la construction de la cathédrale.

Le premier joueur est le premier à placer ses six ouvriers et le contremaître (un pion de même forme que les ouvriers mais plus gros qui vaut cinq ouvriers). Il peut décider d'acheter une des deux cartes artisans mises en vente ou bien placer ses pions sur une carte de production en fonction du nombre d'ouvriers requis. Chaque joueur fait sa première action et on continue jusqu'à ce qu'on ne puisse (ou ne veuille) plus rien poser sur les cartes de production. Les ouvriers restants sont placés à la manufacture de laine et rapportent un or par ouvrier.

Carte ressource
Carte ressource
Le premier joueur place alors tous les pions bâtisseurs dans le sac de toile. Il les tire un par un et le joueur qui en est le propriétaire décide soit de payer le coût correspondant (cout dégressif à mesure que l'on tire les bâtisseurs) soit de le garder gratuitement pour le placer à la fin. Il existe une variante que nous utilisons plutôt que les règles de base qui consiste à mettre un pion par joueur dans le sac de toile  et tirer les bâtisseurs, puis à reproduire trois fois cette opération. Cela enlève beaucoup du hasard, certains apprécient, d'autres non.
Ces bâtisseurs peuvent être placés à divers lieux de Kingsbridge pour rapporter dans le désordre, des points de victoire, des cartes privilège, des artisans, des ouvriers supplémentaires pour le tour suivant, ou encore devenir le premier joueur, éviter une carte évènement désagréable, éviter de payer les impôts ou de pouvoir se rendre au marché pour vendre ou acheter des ressources.

Une fois tous les bâtisseurs placés, on résout les actions.

En toute fin de tour, les joueurs peuvent utiliser leurs ressources en les plaçant sur les artisans pour aider à la construction de la cathédrale et ainsi gagner des points de victoire.

Pour clore le tour, on place un élément de la cathédrale au centre du plateau. Devient premier joueur celui qui a placé son bâtisseur sur l'emplacement correspondant, et si personne ne l'a fait, c'est le joueur à la gauche du précédent premier joueur a qui échoit cette honneur.

Le jeu se termine à la fin du sixième tour, lorsque toutes les parties de la cathédrale ont été placées.

Carte artisan
Carte artisan
« Le vide peu à peu se fit autour de la personne qu'il fixait et chacun put la voir. comment ne l'avait-on pas remarquée plus tôt. »

Les piliers de la terre est un excellent jeu pour joueurs aguerris. Cependant, avec un bon professeur, des novices s'en sortent aisément. Les stratégies à long terme peuvent fonctionner, mais le jeu requiert de savoir s'adapter aux actions des autres joueurs. L'avantage des piliers de la terre c'est qu'un mauvais départ n'occasionne pas forcément la défaite. En effet, les cartes artisans apparaissant au fur et à mesure des tours sont de plus en plus intéressantes. Les cartes de départ deviennent alors obsolètes. Un joueur qui voudra acquérir à chaque tour les meilleurs artisans se privera d'autres actions, tandis que celui qui attendra trop longtemps pour investir risquera à terme de disposer d'un retard trop conséquent.
Il est à noter qu'une extension existe et permet de jouer à six joueurs. Nous n'avons pas encore eu le loisir de la tester.
En somme, ce jeu est d'une incontestable richesse et qualité et ferait assurément partie de la lettre au Père-Noël de Krinein si nous en avions réalisé le test à temps.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques