7.5/10

San Marco

Venise, ville mythique est le cadre d'une bataille d'influence entre diverses familles de noble. A vous de recueillir les faveurs du Doge !

Il est des vieux jeux qui ne sont plus édités que l'on aimerait bien revoir en magasins. San Marco en fait partie. Le principe est classique, il faut maitriser des quartiers de Venise avec ses nobles pour gagner le maximum de points de prestige en attirant les faveurs du doge.

San Marco, une gondole à Venise.

San Marco, malgré son âge a bien vieilli, il est assez agréable graphiquement et le matériel est de bonne facture. On y trouve des cubes en bois, des ponts en plastique, un plateau représentant Venise et six quartiers, un pion « doge », des cartes ainsi qu'un dé !

Plateau de jeu
Plateau de jeu
San Marco
, comment y joue-t-on ?

Tout d'abord, on doit placer ses nobles sur le plateau de jeu, à l'aide du dé. Ensuite, on doit placer son (ou ses selon le nombre de joueurs) ponts et c'est parti !
Selon que l'on joue à trois ou quatre, le jeu est quelque peu différent. Je prendrai le parti d'expliquer le jeu à trois car je le trouve plus intéressant.


Le premier joueur détermine au hasard l'ordre de jeu, puis il récupère un certain nombre de cartes actions et de cartes pénalités qu'il doit répartir en trois paquets. Le deuxième joueur choisi son paquet, en exécute les actions, puis le troisième et enfin le premier joueur récupère le tas restant. Les cartes d'action « quartiers » permettent d'ajouter des nobles dans les quartiers. Les cartes « traitre » de remplacer  un noble adverse par un de sa couleur. Les cartes « pont » permettent d'ajouter des ponts à sa couleur. Les cartes « exil » permettent de chasser d'un quartier déterminé au préalable un nombre de noble tiré au dé, la répartition de ceux-ci étant à la discrétion du joueur. Et pour terminer, la carte « Doge » permet de déplacer le doge dans un quartier pour gagner des points de prestige, onUne carte
Une carte "quartier"
appelle cela un décompte, on repère le joueur avec le plus de nobles ainsi que son second et on attribue les points en conséquence. 
Les cartes pénalité sont une plaie pour les joueurs. Le premier à atteindre les dix points de pénalité ne peut plus jouer pour la manche. Lorsqu'il ne reste plus qu'un joueur n'ayant pas atteint les dix, la phase se termine.

Le jeu se termine au bout de trois manches. Un décompte final de tous les quartiers est alors effectué.

San Marco, on s'y fait des amis !

Au final, San Marco est un jeu de placement, de bluff, d'anticipation et de trahison. Le fait de devoir choisir entre plusieurs tas de cartes est très déconcertant. Si le donneur prépare bien ses paquets, le choix sera cornélien. On prépare souvent ses paquets en se disant que tel joueur va prendre tel paquet pour faire telle action, mais on se rend compte qu'en fait, il est difficile de prévoir ce que va faire l'un ou l'autre. San Marco est un bon jeu pour trois joueurs. J'ai moins apprécié les parties à quatre, mais il reste tout de même jouable. Le seul hic est donc de pouvoir parvenir à se le procurer !

A découvrir

Space Alert

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques