6/10

Secrets de la 7ème Mer - Montaigne

Sept royaumes forment les terres de Théa, théâtre décalé et légèrement fantastique d'une Europe du XVIIème siècle. Jeu de rôle oblige, les pontes de AEG nous ont confectionné sept suppléments consacrés à chacune des nations théanes. On va donc s'attacher ici au tome II de l'Encyclopédie des nations de Théa : Montaigne.

NDA : Après avoir quelque peu dépouillé et estourbi un négociant en livres anciens sur la route de Charousse, j'ai pu entrer en possession d'un des exemplaires de Montaigne.

Montaigne décrit donc une uchronie de la France période XVIIème siècle. Avec 152 pages pour 19,67 euros, le lecteur avide est rassuré, loin des attrape-nigauds que sont la plupart des clan-book. Couverture souple de bonne facture, dessin de couverture réussi...très évocateur (même s'il est tiré d'une illustration présente dans le Guide Du Joueur). Je caresse le velin du doigt, parcourant les pages rapidement, les mousquetaires devraient être à ma recherche à l'heure qu'il est. Une illustration toutes les deux pages, une mise en page aérée, les premières impressions sont bonnes. Suit une deuxième lecture plus approfondie, à l'abri des gens d'armes de Tréville de Torignon . Montaigne est divisé en cinq chapitres. Le premier du même nom effectue un rapide récapitulatif des faits/batailles/trahisons qui ont fait l'Histoire de Montaigne. Vient la description des quinze premières familles du royaume et d'une trentaine de villes d'importance. Enfin, la vie quotidienne est disséquée du théâtre au premier des agréments de nos personnages, l'art culinaire.
Le deuxième chapitre s'attache à décrire plus précisément les trois ordres formant la société montaginoise. Et comme l'immuable triptyque noblesse-clergé-tiers état a été foulé au pied (mais quel pied !) par l'Empereur Léon-Alexandre XIV, on passe ici à famille royale-noblesse-lie du peuple. L'inégalité entre noble et roturier laisse songeur quant au contenu d'un supplément que nous n'avons malheureusement pas encore lu -La Révolution Montaginoise-
Le troisième chapitre est pour sa part un joli fourre-tout : nouveaux équipements, avantages, Epées de Damoclès, écoles d'escrime, magie Porté...bla bla bla...rien de très transcendantale. Le tour des Intrigues de Cour est réglé en quatre pages. C'est peu mais les auteurs ont réussi à esquiver le piège du roleplay. Ce sport est organisé sous forme de règles ce qui, hallelujah, permettra au personnage ambitieux de se soustraire à l'arbitraire du MJ et de jouer pleinement au gentilhomme précieux et veule.
Le quatrième et cinquième chapitres sont consacrés à de rapides conseils de jeu, l'interprétation du Panache, et dispensent au meneur de jeu les indispensables secrets ainsi qu'un scénario que je n'ai bien évidemment pas lu, mon MJ me l'ayant défendu (puissent les fantômes syrneth lui ronger la cervelle).

Montaigne est donc un supplément pour le jeu de rôle -Les Secrets De La 7ème Mer- agréable à lire...mais, Montaigne décrit peu ou prou la France du 17ème siècle. Période que l'on connaît relativement bien et, qui fatalement, rend ce supplément un peu fade. On pourra regretter tout d'abord l'absence de détails sur l'occupation de la Castille par Montaigne, la place accordée à la Protestation dans un royaume où l'Eglise du Vaticin est quasi-bannie ou sur ze personnage à suivre, le général Montegue, prié d'aller mourir en Ussura.

Tudieu ! Un supplément utile mais loin d'être indispensable.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques