Skull and Roses, as d'or 2011, des prix pour 7 Wonders et SOS Octopus.

Alors que le Festival International des Jeux de Cannes 2011 vient d'ouvrir ses portes, fêtant ainsi sa 25e année d'existence, la soirée d'ouverture de Jeudi soir a vu Skull and Roses gagner l'As d'Or 2011.

 


Skull and Roses.
Le verdict est tombé, et c'est un jeu qui n'est pas encore disponible qui a gagné. Skull and Roses, des éditions Lui-Même, crée par Hervé Marly déjà auteur de Petits Meurtres et faits divers.

En voici la présentation de chez Asmodée, l'éditeur :

Serez-vous capable de révéler le maximum de cartes Roses parmi les cartes retournées sans jamais tomber sur un Skull mortel ?

Pour jouer, placez devant vous un tapis face Skull visible. Prenez ensuite en main un paquet de 4 cartes identiques en cachant toujours leur face aux autres joueurs. Chaque joueur pose ensuite une carte Rose ou Skull face cachée sur son tapis en terminant par le premier joueur. Ce dernier peut soit poser une seconde carte, soit lancer un défi. S'il ne pose pas de deuxième carte, les autres joueurs peuvent en poser une, jusqu'à ce qu'un joueur défie ses camarades en annonçant le nombre de cartes en jeu qu'il compte retourner. Les autres joueurs peuvent alors renchérir sur son pari ou passer leur tour. Le plus fort enchérisseur (le « challenger ») retourne ensuite une par une le nombre de cartes annoncé en commençant par sa ou ses cartes. Si une tête de mort (carte Skull) apparaît, son défi est perdu et il perd une de ses cartes, piochée dans sa main par l'adversaire dont il a retourné le Skull. S'il est tombé sur son propre Skull, il choisit la carte défaussée. Le challenger est le seul à savoir quelle carte a été écartée de son jeu. S'il n'a retourné que des roses, il remporte son défi. Il retourne alors son tapis face Rose visible. S'il a déjà gagné un défi, il remporte la partie. Sinon, les joueurs reprennent leurs cartes et un nouveau tour commence.

Le prix Spécial du Jury pour 7 Wonders


7 Wonders.
En effet, le prix spécial du jury a été attribué à 7 Wonders, édité par Repos Prod, crée par Antoine Bauza déjà auteur du Donjon de Naheulbeuk. C'est un jeu pour un public plus averti, dans le ton de ce que l'on a l'habitude de voir passer chez Krinein. En voici la description du distributeur Asmodée :

Bâtissez une merveille architecturale qui transcendera les temps futurs !

Une partie se joue en trois « Âges » de 6 tours. Au début de chaque Âge, les joueurs reçoivent 7 cartes. Un Âge comporte 6 tours de jeu durant lesquels les participants vont mettre une carte en jeu qui leur permettra d'effectuer l'une des trois actions suivantes : construire un bâtiment, construire une étape de Merveille, ou recevoir 3 pièces d'or.

Certaines constructions nécessitent l'apport de ressources qui seront produites par le plateau Merveille du joueur, par certaines cartes, ou en commerçant avec les cités voisines. À la fin d'un Âge, les joueurs comparent le nombre de symboles bouclier présents sur leurs bâtiments militaires avec le total de chacune des deux cités voisines. Si un joueur dispose d'un total supérieur à celui d'une cité voisine, il prend un jeton Victoire. Une fois le troisième et dernier Âge écoulé, les joueurs procèdent au décompte de toutes leurs ressources (bâtiments, trésors, etc.). Celui qui a glané le plus de points l'emporte.

7 Wonders est un jeu de stratégie pour 3 à 7 joueurs avec une variante « expert » pour 2 joueurs.

Le prix du meilleur jeu catégorie enfants pour Sos Octopus


Sos Octopus.
Le dernier prix est celui du meilleur jeu enfant, qui a été attribué à Sos Octopus, édité chez Filosofia, et crée par Oliver Igelhaut. En voici la description, toujours chez le distributeur Asmodée (décidément !) :

Quelle aventure ! À bord de votre navire, vous êtes à la recherche des plus beaux spécimens marins.

Mais dans les remous de la mer se trouve Octave, un jeune bébé pieuvre. Octave est espiègle et souvent il s'aventure trop loin. C'est alors qu'il lance un S.O.S. à son père, Octopus, pour qu'il lui porte secours.

Pour ce faire, Octopus agite son plus long tentacule mais il lui arrive de renverser votre navire par inadvertance. SPLASH !

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour vous conter ma journée au festival et mes soirées au "Off".

Si vous avez des demandes particulières d'information, demandez donc en commentaire, je ferai mon possible pour les contenter !

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Penthesilea

    25/02/2011 à 11h42

    Répondre

    As d'or pour "Skull and Roses" ? il va vraiment falloir que j'y joue un de ces jour pour me faire une idée, parce que le descriptif de l'éditeur ne me tentait pas des masses...http://jeu-societe.krinein.com/sku ... 15286.html

  • Maat

    25/02/2011 à 11h50

    Répondre

    Encore faudrait-il qu'il soit sorti, sur le site Asmodée, c'est écrit "prochainement disponible"... Et semble en préco dans les magasins...
    J'avoue que je ne comprend pas trop d'ailleurs pourquoi nominer un jeu qui n'est pas encore sorti, il n'y a du coup, aucun recul. Mais bon, c'est leur choix.

  • Penthesilea

    25/02/2011 à 12h02

    Répondre

    il est au programme du prochain "café tour asmodée"...ils pensent peut etre faire venir du monde pour essayer cette nouveauté

  • Maat

    26/02/2011 à 00h42

    Répondre

    Suis passé en vitesse cet aprem après le boulot, j'ai juste eu le temps de tester Pergamon qui est pas trop mal, mais je doute qu'il soit très rejouable.

  • Maat

    27/02/2011 à 10h16

    Répondre

    Vue la foule hier et le peu de temps que j'avais devant moi, je n'ai pu tester que crazy mix et mousquetaires du roy... J'avais envie de voir ce que King of Tokyo donnait, mais trop de queue, j'avais envie de voir ce que Cargo donnait, mais pareil.
    J'ai pu apercevoir de loin dixit Odysseus, les cartes sont toujours aussi sympa visuellement, le plateau de jeu pour le décompte des points me semble plus pratique que ce lui de dixit. Dans le stand Libellud, j'ai pu apercevoir bugs and co aussi mais je ne suis pas particulièrement attiré par ce jeu. J'ai aussi vu de loin une partie de "A la carte" mais bon, le trip dinette ne m'a pas attiré
    Je n'ai pas pu tester l'as d'or Skulls and Roses, mais des amis l'ont testé. Bon jeu de bluff apparemment, mais ils n'ont pas eu envie de l'acheter car le matériel semble clairement inutile.
    Mes amis toujours, qui eux avaient plus de temps (pfff bosser les 3 jours du festival c'est quand même pas sympa... c'était mieux quand il durait 5 jours !) ont testé Jarjays et ont apprécié même si le matériel semble très fragile. J'aurai sans doute l'occasion d'en parler vu qu'un d'entre eux l'a acheté. Puis ils se sont aussi bien éclatés sur assassin X, pareil, dès que je peux tester je vous en parle
    Au off, c'était un peu la ruée vers les chaises, il fallait lutter pour trouver des chaises libres pour pouvoir tester des jeux... Comme je travaillais les 2 matins suivant le off, je n'ai pas pu rester longtemps, je n'ai pas réellement testé de proto, je suis parti au moment où mes amis testaient le dernier Bauza (pas trop compris le nom, je leur demanderai, il y avait même une caméra avec une journaliste pour la séquence jeu). On a failli tester Grand Cru, mais faute d'explications des règles, on n'a pas eu le courage de s'y lancer.
    Enfin bref, l'an prochain, si c'est toujours sur 3 jours, il faudra que je me débrouille pour ne pas travailler car je suis un peu frustré là

  • Penthesilea

    06/03/2011 à 11h24

    Répondre

    ai joué 2 parties de skull and roses hier...c'est sympa c'est genre du perudo en plus simple très "jeu apéro" assez grand public...à développer si l'occasion est donnée

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques