8/10

Tribun

Jeu de course à l’objectif par excellence, Tribun réunit plusieurs styles de jeu (gestion, tactiques, enchères etc…) sans pour autant se disperser et l’ensemble tient tout à fait la route. Un jeu qui regorge de bonnes idées et qui fait la part belle à la stratégie.

Legi, Patres colendissimi, in Arabum monumentis, interrogatum Abdalam Sarracenum, quid in hac quasi mundana scaena admirandum maxime spectaretur, nihil spectari homine admirabilius respondisse. Cui sententiae illud Mercurii adstipulatur: Magnum, o Asclepi, miraculum est homo. Horum dictorum rationem cogitanti mihi… Oh pardon… voilà ce que c'est que d'enchaîner les parties de Tribun : on se met à parler latin couramment sans même  s'en rendre compte. Comment… ??? Vous ne savez pas ce qu'est qu'un Tribun… ? Alors heureusement Krinein va encore une fois voler à votre secours et enrichir votre culture.


DR.Une des feuilles de référence des familles
Un Tribun était une fonction de l'Empire Romain recouvrant de nombreux domaines. Le Tribun de la Plèbe (c'est-à-dire du peuple) était un représentant élu des rangs des Plébéiens et qui agissait comme un champion du peuple. Il était censé combattre l'injustice et la tyrannie de l'aristocratie Patricienne. Le Tribun du trésor, quant à lui, était un officier Plébéien en charge du paiement des soldes des troupes. Il pouvait également être appelé à la Cour comme juré. Enfin le Tribun militaire était généralement nommé par les consuls et était considéré comme un officier de haut rang dans l'armée romaine.


DR.Une carte Prétorien
Mais quel rapport avec notre jeu exactement ? Et bien chaque joueur incarne une des grandes et ambitieuses familles Patriciennes de Rome cherchant à tout prix le pouvoir. Ils exercent leur influence sur les factions de Rome pour accéder aux meilleurs postes de la République, dont celui de Tribun. Les joueurs doivent donc remplir un certain nombre de conditions de victoire qui varie selon le nombre de joueurs (comme gagner x sesterces, contrôler x factions, obtenir la faveur des dieux, contrôler x légions etc… ). Le premier à avoir obtenu le nombre de conditions de victoire adéquat a gagné. Pour ce faire, chaque joueur dispose d'un certain nombre de partisans qu'il doit placer à chaque tour de jeu sur le plateau de jeu qui illustre la ville de Rome, elle même divisée en huit lieux différents (les Thermes, la Curie, les Latrines, le Panthéon etc…). Le but de chaque endroit est de récupérer des cartes symbolisant les différentes factions de Rome (Patriciens, Gladiateurs, Prétoriens, Vestales etc…). Toutefois, chaque endroit possède son propre fonctionnement. Les partisans présents sur les Thermes pourront par exemple y récupérer des cartes moyennant un sesterce, alors que les partisans sur la Curie devront se débarrasser d'une carte pour récupérer tout ce qui se trouve sur leur case et tandis que les partisans sur l'Atrium devront se livrer à une enchère afin d'y récupérer les cartes présentes.


DR.Le plateau de jeu représentant Rome
Pourquoi récupérer toutes ces cartes de factions me demanderez-vous ? Et bien tout simplement afin de tenter d'en prendre le contrôle. Le contrôle d'une faction se fait en posant des cartes (au moins deux) de cette faction devant soi. Si un joueur veut prendre le contrôle d'une faction que vous détenez, il doit poser un nombre de cartes supérieur au vôtre ou bien poser des cartes avec une valeur totale supérieure à la vôtre (chaque carte possède une valeur comprise entre 0 et 9). Dès lors que vous avez le contrôle d'une faction, à chaque tour vous disposez d'une récompense. Les Prétoriens vous gratifient par exemple d'une Légion par tour, tandis que les Gladiateurs vous permettent de choisir entre récupérer les sesterces accumulés dans les Catacombes ou bien de piocher une carte et d'en enlever une de chez un adversaire. On notera d'ailleurs une certaine inégalité dans les effets de contrôle des factions. En effet, la Légion octroyée par les Prétoriens à chaque tour n'est plus d'aucune utilité à partir du moment où le nombre requis est atteint dans le cadre des objectifs de victoires alors qu'à l'inverse, le bonus octroyé par les Patriciens est assez conséquent étant donné qu'il vous gratifie d'un partisan supplémentaire (ce qui vous assure plus de cartes que vos adversaires).


DR.Le chef des Patriciens
Tribun fait donc partie de ces jeux où stratégie et gestion sont de mise. En effet, plus que de se concentrer sur ses objectifs et ses contrôles de factions, il faudra également en permanence observer ses adversaires, et cela pour deux raisons. La première pour tenter de déjouer leurs plans. Il apparaît vite évident de ne pas laisser le contrôle d'une faction à  un joueur trop longtemps, l'idée étant même  d'anticiper une de ses futures tentatives de prise de contrôle et de la contrecarrer. Il est donc conseillé de tenter une prise de contrôle à la fin d'un tour; histoire de ne pas annoncer ses intentions d'entrée de jeu. La deuxième raison tient au fait qu'une victoire adverse est vite arrivée si l'on n'y prend pas garde. En effet, le système de contrôle des conditions de victoires est quasiment absent et l'on est en permanence obligé de vérifier à chaque tour où ses adversaires en sont, sous peine de se voir rafler la victoire sous le nez. Ce sentiment est augmenté par le fait que les parties sont plus courtes qu'il n'y paraît : les six conditions de victoires peuvent être arrachées en près d'une heure si l'on sait un peu vers quel contrôle de faction se diriger. Le rythme y est rapide et les temps morts absents. Le fait que les actions se résolvent simultanément pour tous les joueurs (hormis pour le placement des partisans) y est sans doute pour beaucoup.


DR.Quelques uns des pions et jetons du jeu
Ajoutez à cela de nombreuses autres bonnes idées et vous aurez une petite idée de la richesse de Tribun. Les chefs de chaque faction par exemple (comme Spartacus, Scipion l'Africain ou bien encore Caton l'Ancien) vous donneront des bonus importants mais pour cela, encore faut-il pouvoir vous en emparer. Les cartes de factions tantôt faces retournées, tantôt faces cachées ajouteront un peu de piment dans vos choix de placement de partisans. Enfin, il existe un système de variante pour la victoire qui se fonde sur un système de points selon ce que l'on a récolté durant la partie et non sur les conditions de victoire (ce qui valorise évidemment les objectifs plus durs à atteindre)

En bref, Tribun est venu, on l'a vu et il a vaincu. Jeu de course à l'objectif par excellence, Tribun réunit plusieurs styles de jeu (gestion, stratégie, enchères etc…) sans pour autant se disperser et l'ensemble tient tout à fait la route. Le jeu regorge de bonnes idées et fait la part belle aux manœuvres afin de prendre de vitesse l'adversaire ou tout du moins le gêner. Qui plus est, l'immersion est totale grâce à des graphismes très sobres mais qui en imposent. Si vous vous appelez Romain ou bien si vous aimez les films de Gladiateurs et les hommes en toge alors ce jeu est fait pour vous… Et si vous ne faites pas partie de ces gens-là… et bien tentez le coup quand même, vous ne vous ennuierez pas !

 

A découvrir

Filosofia

Partager cet article

A propos de l'auteur

    3 commentaires

    • Maat

      08/02/2011 à 10h17

      Répondre

      Je pense que je ne vais pas tarder à le tester aussi car j'ai eu plein de bons retours d'amis en plus de ta critique http://jeu-societe.krinein.com/ven ... 15068.html

    • Guillaume

      08/02/2011 à 10h52

      Répondre

      J'ai trouvé que le jeu avait un petit côté faussement complexe sur certains points, mais au final, je dois bien dire qu'il est agréable et facile à jouer.

    • Penthesilea

      18/02/2011 à 11h12

      Répondre

      c'est vrai que ça donne envie d'y jouer

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

    Rubriques