8.5/10

Vive le Roi

Voici le jeu idéal pour jouer rapidement avec des novice ou des passionés de stratégie : rigolade, bluff et rebondissements assurés !

"Le Roi est mort, Vive le Roi !"

Non, non, ne réglez pas votre écran, ne cherchez pas, vous n'êtes pas retourné 300 ans en arrière, vous êtes bien au XXIème siècle. Mais c'est qu'avec Vive le Roi, vous allez redécouvrir les joies des tractations, des complots, et des surprises qui étaient habituels dans n'importe quelle cour d'Europe.

En effet, dans ce petit jeu signé Stefano Luperto et édité par Tilsit pour la version française, les règles sont ultra simples, mais franchement efficaces : chaque joueur reçoit secrètement une carte sur laquelle il a 6 noms, ses 6 favoris, parmi 13 prétendants. Du coup, forcément, certains noms seront sur plusieurs cartes à la fois. Au début du jeu, chaque joueur pose à son tour un personnage sur le plateau de jeu, plateau qui comporte 6 étages, des bas fonds pour servants jusqu'au trône.

vive_le_roi1_250
Eloi, un des personnages


Lorsque tous les personnages sont placés, chaque joueur, à son tour, peut faire monter un personnage d'un étage, sachant qu'il ne peut y en avoir que 4 au maximum par étage. Dès qu'un personnage est placé sur le trône, on procède à un vote secret en choisissant sa carte oui ou une de ses cartes non (mais ces dernières sont en nombre limité et doivent être défaussées dès qu'elles sont jouées !). Si au moins une carte non est jouée, le personnage ne devient pas Roi, et il est jeté hors du plateau. Si tout le monde a voté oui, le Roi est élu, la manche s'arrête, et on comptabilise les points.

Le but étant bien évidemment d'avoir un de ses favoris sur le trône, car cela rapporte 10 points, mais aussi d'avoir le plus possible de ses favoris sur les étages supérieurs, car ils marqueront eux aussi des points. Si j'ai un personnage élu Roi, je marque dix points, mais si j'ai deux favoris sur le dernier étage, je marque 2 fois 5 points, et si j'ai encore un autre favori à l'étage en dessous, je marque 4 points de plus. Etc.
On peut donc parfois avoir intérêt à accepter qu'un personnage devienne Roi, même s'il n'est pas sur notre liste, à partir du moment où l'ensemble de nos favoris sont bien placés et marqueront beaucoup de points.

La partie se joue en 3 manches, et le gagnant est celui qui fait le meilleur score.

vive_le_roi_2_250
Le plateau en plein partie


On le voit donc, les règles sont quasi inexistantes (placer les personnages, les monter, voter, compter), ce qui permet même aux plus jeunes ou aux plus novices de jouer immédiatement et de s'amuser. D'autant que si le jeu n'est forcément pas un monstre de stratégie, il donne quand même la part belle aux réflexions, aux bluffs (par exemple en faisant monter des personnages qui ne sont pas dans notre liste, pour faire croire qu'on l'a, pour qu'une fois sur le trône mes adversaires votent non et que je l'élimine gratuitement, etc.) et à l'observation.

C'est surtout ce que j'appelle un parfait "jeu d'apéro". Non pas qu'il existe une variante pour picoler* (quoi que si vous en avez une, n'hésitez pas à proposer), mais parce qu'il ne vous empêche absolument pas de discuter avec les joueurs ni avec ceux qui vous entourent sans jouer, s'il y en a. De plus, une partie durera entre 20 et 45mn grand maximum selon le nombre de joueur. Ce qui fait que vous ne monopoliserez pas la soirée avec ce jeu, et pourrez continuer à participer à des conversations apéritives en attendant le repas.

Côté matériel, la première chose qui frape quand on tient la boite, c'est sa taille. Elle est assez imposante, mais très légère. Et pour cause, elle est vide ! On ne comprend pas trop la volonté de faire quelque chose d'aussi spacieux, car tout ce qui tient de la place, c'est le plateau, mais il est plat et c'est donc seulement de longueur dont il a besoin. Au final, la boite est un peu encombrante, c'est dommage.
Elle est par contre très très jolie, et on doit saluer le travail des deux illustrateurs. Evidemment, il faut aimer le style, mais on sent un soucis de bien faire les choses.
Une fois la boite ouverte, on sort le plateau, les cartes, et surprise : il va falloir soi même fabriquer ses favoris. Ou plus exactement, il va falloir les pousser pour les sortir de leur carton prédécoupé. C'est là encore un peu dommage : c'est fait en 2 minutes mais on ne comprend pas trop pourquoi ça n'a pas été fait dès le départ. Bref, une fois fait, on enfiche tous les favoris (pas trop mal pensés, chacun ayant un nom commençant avec une lettre différente, on les reconnait soit de dos par la grosse lettre marquée, soit de face par le petit dessin du personnage et son nom) dans leur socle de plastique.

On notera quand même un défaut sur le plateau qui, plié pour rentrer dans la boite, se retrouve à être courbé une fois posé. Pas assez pour que les personnages glissent, heureusement, mais suffisamment pour que ce soit énervant.

Autre point un peu gênant, si de 3 à 4 joueurs, vous n'aurez pas trop de mal à reconnaitre qui est qui sur le plateau, surtout si vous jouez sur un coin de table. A 5 ou 6, avec la place que cela nécessite, il faut parfois se tordre le coup pour arriver à retrouver le personnage que l'on souhaite déplacer. On fini par se dire qu'il aurait mieux valu ne pas avoir de socle en plastique, et pouvoir les mettre à plat directement.

Vive le Roi est clairement un jeu réussi, qui mêle tactique, stratégie et rebondissements, même s'il semble que le nombre de joueurs idéal soit de 4, voire 5. En effet, à 3 ou à 6, on se retrouve souvent dans des situations où la majorité des personnages se fait éliminer à coup de "non", et où la partie peut donc trainer en longueur sans être très intéressante. A 4 et à 5, c'est déjà plus sympathique et rythmé.

Les débutants et les plus jeunes adoreront ce jeu qui permet réellement de s'amuser rapidement sans ingurgiter des règles complexes, et les plus habitués aux jeux de société y trouveront leur compte en s'amusant grâce à un jeu simple, rapide, mais loin d'être dénué de profondeur. La partie en 3 manches permet de faire durer pile poil le temps idéal : juste assez pour s'amuser, mais pas trop pour éviter de se lasser. Par contre, il sera assez rare de faire plus de 2 parties d'affilé, à moins d'être un réel fan. C'est pourquoi je trouve ce jeu parfait à l'apéro : distrayant, offrant suffisamment de rebondissements, ne monopolisant pas la discussion, c'est sans conteste un must-have !

 

---

* Avec modération, cela va de soi.

A découvrir

fureur de Dracula (La)

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Maat

    02/05/2007 à 18h17

    Répondre

    Je ne peux qu'appuyer cet article, adorant jouer à ce jeu. Cependant, il lasse relativement vite.
    Les stratégies sont sympathiques et se basent beaucoup sur la manipulation des autres joueurs

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Le jeu de société est une activité sociale que l'on adore ! Sur Krinein jeux de société, les jeux de plateaux, les jeux de cartes, les jeux de placements, etc. sont passés au crible. Et tout ça avec le plaisir de jouer en tête.

Rubriques